Say nighty-night and kiss me

 

Jour 23 : Samedi.

 

 

A travers mon rêve, la voix d'Enola parvint à moi.

Screenshot-3

-Lana ! Lana réveille toi, s'il te plaît ! Lana !

 

Je reviens vaguement à moi. Ma montre m'indique qu'il est encore tôt.

Screenshot-2

-qu'est-ce qu'il y a ?

-Je crois que Solène ne va pas bien !

 

Je me lève en vitesse.

 

-pourquoi ?

-Je ne l'ai jamais vue aussi pâle.

 

Je me tourne vers ma fille, allongée sur le lit au dessus du mien. Son front est brûlant.

 

-Va me chercher de l'eau froide et des gants de toilette, s'il te plaît.

Screenshot-5

-Tu crois que c'est de ma faute ?

-Tu sais bien que non, Pixie. Tu n'y es pour rien.

 

Enola tire une tête pas possible, lorsque je la rejoins pour le petit déjeuner. Je m'assoie avec elle en tentant de la rassurer.

Screenshot-8

-Tu sais comment fonctionne le virus, Enola. Il attaque au hasard, tout ce qui se présente sous sa main. Ca peut passer partout ! On ne sais même pas pourquoi toi tu es tombée malade. Je pense que c'était la nourriture. J'ai brûlé tout ce que tu avais mangé avant de devenir malade. Il devait y avoir des denrées contaminées. Peut être que Solène a mangé la même chose, peut être que c'est venu par l'eau... Je ne sais pas.

-Tu n'es pas inquiète ?

Screenshot-9

 Je lève la tête pour la regarder dans les yeux.

 

-Je suis très inquiète, Pixie. Je fais juste de mon mieux pour ne pas m'arrêter d'avancer. Et puis, nous avons toutes survécu, jusque là. Solène est forte. Elle se battra.

 

Je vois bien que je ne lui ai pas tant remonté le moral que souhaité. En me levant, je lui demande.

Screenshot-10


-Enola. Tu es toujours d'accord pour aller couper du bois ? Mon ventre est douloureux aujourd'hui. Je ne pourrais pas le faire.

-Bien sûr, Lana. Je vais le faire !

 

Je vais au chevet de Solène. Je parvins à monter difficilement pour m’asseoir à ses côtés. Je remplace le linge qu'elle a sur le front par un nouveau, immergé au préalable dans l'eau froide. Cela à pour effet de la réveiller.

 

-Rendors toi, ma belle. Tout va bien.

 

Elle ouvre péniblement les yeux et pose sa petite main sur mon ventre. Dans un murmure, elle appelle :

 

-Maman...

-Chut, dors So, ça va.

-J'ai choisi.

-C'est bien. Tu pourras me dire demain, quand tu iras bien.

 

Elle fait un très long « non », de la tête, et enchaîne.

 

-Sacha.

 

Je lui sourit.

 

-C'est très bien, Sacha. Et c'est neutre. Merci Solène. Rendors toi, à présent.

 

Elle acquiesce et se tourne pour se rouler en boule. La seconde d'après, elle est endormie.

 

 

Cela fait deux heures que Pixie est sortie. Elle devrait rentrer bientôt. La douleur dans mon ventre est toujours bien présente. Alors que j'avance vers la chambre pour m'occuper de Solène, je sens un liquide couler le long de mes jambes, très vite suivit d'une forte douleur : Le bébé arrive. Et je suis seule. 

Screenshot-11

J'essaie de ne pas hurler, de ne pas réveiller Solène, et je me dirige vers la salle de bain, où je m'affaisse dans la douche. Je suis terrorisée. Les contractions se rapprochent à une vitesse folle, et très vite, je sens que c'est le moment, et je commence à pousser. Dans un effort trop important, je hurle, et j'entends la voix de ma petite sœur me répondre :

 

-Lana ! Lana !

 

Elle entre en trombe dans la pièce et comprend immédiatement la situation. Elle se lave les mains encore pleines de sciures et vient m'aider à point nommé.

Une heure plus tard, je suis toujours affaissée dans la douche, avec un petit Sacha dans mes bras. Ses cheveux fins me rappellent ceux qu'avaient Solène, bébé. Enola, qui a lavé et habillé mon fils, se nettoie à présent.

 

-Solène...

 

Enola acquiesce.

 

-Avant que je ne t'entende, j'étais dans la chambre avec elle. Elle allait un petit peu mieux.

-On devrait aller lui présenter Sacha, alors. C'est elle qui a choisit son nom, c'est la moindre des choses.

 

Enola m'aide à me lever et à m'habiller avec des vêtements propres. Elle marche et entre dans la chambre devant moi, qui éprouve quelques difficultés à me tenir debout.

Screenshot-18

Elle tend un bras vers Solène, endormie, immobile dans son lit et lui caresse le visage, puis, après une hésitation, le front. Elle a un léger mouvement de recul et j'entends sa respiration se saccader alors qu'elle vérifie la respiration de ma fille puis fait un bond en arrière. J'assiste horrifiée à la scène sans régir. J'entends qu'Enola pleurs, mais je suis dans un état second. Enola rompt le silence.

Screenshot-21

-J'ai cru que sa fièvre avait disparu, mais elle ne respire pas.

 

Sa voix se casse et elle continue de pleurer. Je ne bouge toujours pas ni ne dit mot, mais mes yeux se brouillent. Je mets Sacha dans les bras de sa tante et m'approche de ma fille. Je pose ma main sur son torse, à la recherche d'un battement de cœur. Pitié, prouve moi qu'Enola a tord ! Je ne trouve rien que sa peau trop froide.

 

-N-non...

 

Je m’écroule en larme.

 

Il est bien tard lorsqu'Enola et moi tentons d'aller nous coucher. Nous avons creusé une tomber, dans le jardin. Nous ne sommes pas allées jusqu'au cimetière, il est trop loin, trop repérable. Il est préférable de rester proche de la Rhéa, alors nous avons creusé dans la petite cours entre la chambre et la nurserie. Nous y avons enterrée Solène. J'essaie de rester forte parce qu'Enola et Sacha comptent sur moi, mais intérieurement, je crois que je suis dévastée. Je me sens si vide et j'ai si mal. Enola a taillé quatre pierres. Sur la première se trouve le nom de Solène, ainsi que les dates du jour ou nous l'avons trouvée et de sa mort. Sur les trois autres sont écrits trois noms : Neal, Nolan, Morgane.

Screenshot-22

Les larmes aux yeux, je n'ai pas réussi à formuler une phrase.

 

-Pourquoi ?

 

Enola ne pouvait pas me regarder dans les yeux, elle regardait les roches, au sol devant elle.

 

-Nolan devrait être enterré à la Rhéa. Pas je-ne-sais-où avec les autres morts de l'hôpital. Et Neal et Morgane ne reviendront pas, tu dois passer à autre chose, Lana.

-N-NON !

 

J'excède. Comment ose-t-elle me faire ça ?

 

-Pourquoi tu fais ça ?! Qu'est-ce qu'il t'a pris ?! Neal et Morgane sont peut-être vivant.es ! Eden a raconté, tout ça! Je suis sûre qu'iels vont bien ! Qu'iels sont avec papa et maman !

-Lana... Si j'avais eut plus de temps j'aurais fait les tombes de papa et maman aussi...

-TU ES FOLLE ! QU'EST-CE QUE C'EST POUR TOI ? UN JEU ? UN MYTHE ?

 

Je calme mes cris, je vois bien qu'elle ne comprend pas.

 

-Je sais, je sais que tu ne les as pas vraiment connu.es... Mais moi si ! Tu dois me faire confiance sur ce point ! Tu ne peux pas faire ça, quand iels reviendront, iels... Iels verront ça ! Ce ne sont pas des fantômes, Enola. Iels sont en vie, quelque part.

 

Elle secoue la tête, avec un regard las.

 

-Non Lana. Ouvre les yeux. Ca fait trop longtemps. Personne ne va revenir. Personne ne va appeler demain. Personne ne va venir nous « sauver ». On doit faire avec, et on doit avancer, maintenant.

 

J'ai envie d'hurler contre ma sœur mais je ne me suis jamais sentie si vide. Je tourne les talons et claque la porte derrière moi, puis je vais me réfugier dans mon lit, Sacha contre moi. Je ne dormirais probablement pas de la nuit, mais j'essaye de tout mon cœur d'oublier cette journée. Demain, je serrerais Solène dans mes bras. Demain, Neal viendra nous sauver et il ébouriffera les cheveux si noir d'Enola comme il le fait avec ceux de Morgane. Demain, papa et maman nous appellerons. Demain...

 


 

 

Gosh, J'ai DETESTE faire ce chapitre! Vraiment!

Je sais pas ce que c'est avec les premières morts de challenge, mais sérieusement...

Bref... Voici à quoi aurait ressemblé Solène si elle avait été adulte et ELLE AURAIT ETE SI BELLE!!!

Screenshot-13

 

 

Bref, voilà tout... Je vous mets donc une petite chanson pleine de nostalgie pour dire adieu à Solène! 

"Say nighty night and kiss me
Just hold me tight and tell me you miss me
While I'm alone and blue as can be
Dream a little dream of me"

The Mamas and the Papas, c'est une de mes découvertes de l'années!