J'avais passé la nuit chez Marissa, et je n'avais jamais été aussi heureuse de la trouver que la veille, alors que je m'étais écroulée en larmes. Sa famille et elle m'ont pris sous leur aile et m'ont réconfortée toute la soirée. Cependant, je ne leur ai encore rien expliqué d'autres que le fait que je ne souhaitait plus vivre chez mon père.

 

Ce matin, j'ai décidé qu'il fallait que je lui explique. Elle avait le droit de savoir, d'autant plus si je lui demandais de rester vivre avec elle. Alors je la trouvais dans le salon, et lui racontait tout. 

Screenshot-337

Sans m'interrompre, elle écouta tout mon récit, en hochant occasionnellement la tête ou en écarquillant les yeux. Lorsque j'eus finis, elle me prit la main.

 

-Tu peux rester ici autant que tu le veux, tu sais, c'est ta maison si tu le souhaites.

 

Je sautais dans ses bras, trop heureuse d'être comprise et d'avoir quelqu'un de confiance auprès de moi.

Screenshot-338

-Et je te jures que si tout ce que tu me dis est vrai, je ne te laisserais pas aller avec eux, plus jamais. Je vais faire mon possible pour t'aider !

 

Elle m'embrassa le front en desserrant son étreinte.

 

-Et tu sais aussi qu'il va falloir retourner à l'école ?

-Qu'est-ce que je vais leur dire ?

-Pour quoi ?

-Pour mon absence.

-On trouvera, ne t'inquiète pas ! Allez, file !

 

Sur son injonction, je retournais dans ce qui était ma chambre ici, qui était en réalité une chambre d'amis pour enfants, où je jouais avec l'ancienne maison de poupée de la fille de Marissa.

Screenshot-345

Marissa m'appela à nouveau dans la salle de vie dans la journée. Elle m'expliqua qu'elle avait reçu un mail de Roxanne qu'elle pensait devoir partager avec moi.

Screenshot-342

-Tôt ou tard, tu t'y serais intéressée, alors je pense qu'il faut que tu le saches.

-Qu'est-ce qu'elle dit ?

-Elle parle de ta famille. Elle dit qu'elle comprend que tu restes vivre chez moi, mais quand bien même, elle juge que tu devrais avoir connaissance de l'existence de ton petit frère, Camus, et du reste de sa famille. Elle parle de tes grands-mère, elle dit aussi que tu as des cousins et cousines, qui espèrent toujours pouvoir te rencontrer. Elle te propose de les rencontrer si tu le souhaites. Ils vivent à Bridgeport -Oh ! Ce n'est pas la porte à côté !- . Enfin, elle te propose aussi de voir Camus dès ce soir. Il est avec elle, ici.

 

Marissa tourne son visage vers moi. Je suis perplexe, mais j'ai toujours rêvé d'avoir des cousin-e-s ou des frères et sœurs avec qui jouer. Marissa esquisse un léger sourire.

 

-Je pars avec toi à Bridgeport si tu le souhaites et si ça te permet de te sentir en sécurité.

 

J'acquiescai.

Screenshot-343

-Et je veux bien rencontrer Camus aussi. Tu crois qu'elle s'est mariée ?

-J'en sais rien, ma colombe, tu lui demanderas. Elle te donne rendez-vous au café du belvédère. Tu veux que je viennes avec toi ?

-Non, ce soir, ça ira. Mais si on part à Bridgeport, viens avec moi s'il-te-plaît !

-Bien sûr.

 

***

 

J'étais nerveuse lorsque Marissa me déposa sur le parking. Au loin, j'aperçus ma mère, assise avec un garçon caché sous un bonnet. 

Screenshot-349

Aussitôt m'eut-elle vue qu'elle se leva, comme montée sur ressort. Alors que j'arrivais à sa hauteur, elle me lança :

 

-Je suis tellement heureuse que tu ais acceptée de venir, Irene. Comment tu vas ?

-Ça va... je crois.

Screenshot-347

-Laisse moi te présenter ton petit frère ! Je te présente Camus.

 

Elle m'indiqua le garçon caché sous son bonnet, qui n'avait pas encore daigné lever la tête.

 

-Camus, s'il-te-plaît, dis bonjour à ta sœur.

 

Il marmonna dans sa barbe un faible bonjour.

 

-Non Camus, tu la regardes et tu lui dis bonjour correctement !

 

J'étais assez surprise de la réaction de Camus, jusqu'à ce qu'il redresse la tête, et que je ne comprennes.

 

-Bonjour.

Screenshot-351

J'étais extrêmement interloquée, bouche entrouverte, je détaillais le visage si particulier de Camus.

 

-Euh... Qu'est-ce que...

 

Il rebaissa la tête aussitôt que j'eus fais part de ma surprise. Le regard de Roxanne me fit comprendre que c'était une réaction malvenue. Je pris place sur la dernière chaise autour de la table. Je regardai à nouveau Camus, qui n'osais pas trop lever la tête. Sous son bonnet, il avait les cheveux aussi blond que les miens. Si sa peau était étrange, rugueuse et verdâtre, j'étais surtout assez perturbée à cause de ses yeux intégralement noirs. Mais je voyais bien qu'il était mal à l'aise à cause de moi.

Screenshot-354

-Je suis contente de te rencontrer, Camus. Excuse moi pour avoir été surprise, je ne savais pas. Est-ce que tu es malade ?

 

Ma question sembla le surprendre, mais il semblait plus à l'aise à présent.

 

-Non, pas du tout.

 

Roxanne prit le relais

 

-Camus est à moitié alien. C'est compliqué à expliquer, mais disons que j'ai fait d'étranges rencontre, après que tu m’aies été enlevée.

-Comment ça ?

-Et bien disons que j'ai fait une dépression, ce qui a du faire de moi une cible facile, et je suis tombée enceinte de cet adorable petit garçon !

-Maman !

 

Camus me paraissait avoir rougit.

 

-Camus a 9 ans. Vous êtes assez proche, en âge.

 

Rétrospectivement, je me disais que la vie de Roxanne avait l'air d'une suite d’événements compliqués dont je n'avais nullement envie de prendre part. Pleinement conscience de la surprise que j'avais eut de le découvrir, je me rendais aussi bien compte que ces réactions semblaient le blesser. Aussi je me demandais :

 

-Tu vas à l'école ? Je dis ça parce que je ne t'ai jamais vu et...

-Non, je fais l'école à la maison !

-Mais tu as des copains ?

-Pas ici, mais à Bridgeport, j'en ais !

-Tu les reverras bientôt ?

 

Pendant que nous discutions, je sentais le regard satisfait de Roxanne sur nous.

Screenshot-358

 

Quand vint l'heure de se séparer, je confirmai notre départ pour Bridgeport le lendemain matin, avec Marissa. Nous convînmes de ne prendre qu'une voiture. Dans mon esprit, j'avais aussi convenu que je ne vivrais jamais avec Roxanne, famille ou pas.

 


 

 

Le lendemain, nous fûmes de retour à Bridgeport dans l’après-midi. A ma surprise, plutôt que d'entrer dans la ville, nous la longions, puis montions une petite colline sur le côté de la ville. Assis à côté de moi, Camus était surexcité, il allait retrouver sa famille et ses amis. Moi, en revanche, j'étais silencieuse, nerveuse et mal à l'aise. Marissa était assise sur le siège passager. Elle et Roxanne avait échangés quelques mots, sans plus d'intérêt de ma part. Bientôt, une grande battisse se découpa dans le paysage. Roxanne se tourna vers moi, gardant un œil sur la route.

 

-Irene, bienvenue à la Rhéa !

 

En descendant de la voiture, j'observais la villa aux murs en pierre rouge usées par le temps. Cette maison semblait debout depuis la nuit des temps, mais était malgré tout plutôt bien entretenue. Roxanne m'expliqua :

Screenshot-369


-Cette maison est un héritage, dans la famille. Nous y vivons depuis quelques siècles. Tu verras, elle est superbe, et très accueillante.

 

Nous entrions dans un hall dont un vieux crépis rose décorait les murs. Pour sûr, cette maison était ancienne. Ici nous attendaient avec impatientes deux vieilles femmes. Camus se précipita vers elles.

Screenshot-371

-Mamies !!!

 

Les deux femmes le prirent dans leur bras, lui embrassant la tête. Cela faisait longtemps qu'elles ne l'avaient pas vu. Bientôt, ce fut à mon tour d'obtenir leur attention. Dans leurs grands yeux curieux, il me semblait voir de la joie. Je ne savais pas quoi dire et elles non plus. Celle qui portait un tee-shirt bleue s’accroupit à ma hauteur. Alors que la seconde sembla se soutenir en posant sa main sur l'épaule de la première.

 

-Bonjour Irene, soit la bienvenue. Je m'appelle Milah, et voici Emily. Nous sommes les mamans de ta mère.

 

Screenshot-374

J'avais perdu mes yeux dans les siens. Pour sûr, je n'y comprenais pas grand chose, mais ses yeux étaient emplis de tant d'amour et de joie que cela ne me dérangeait pas. Si elle disait être la mère de Roxanne, je voulais bien croire qu'elle était ma grand mère. Sans dire un mot, je la prit dans mes bras. Pendant ce temps, Emily salua Marissa, et proposa à tous de la suivre.

Nous passâmes une arche sur notre gauche, pour entrer dans une pièce plus moderne, dans des teintes bleue, qui accueillait la cuisine, salle à manger et un salon. Cependant, nous passâmes une porte, qui menait vers un second salon, cette fois-ci décoré en vert et beaucoup plus rustique. Ici se trouvait un baby-foot ainsi qu'un énorme aquarium donnant sur la dernière salle. Par les fenêtres, j'observais un jardin sobrement décoré mais remplis, par des haies, des jeux divers, une piscine et un étang. En avançant dans la pièce, je pouvais aussi apercevoir au loin le potager. J'étais un peu intimidée par le lieux, mais je ne trouvais pas l'intérieur aussi « superbe » que ce que Roxanne ne me l'avait promis. La plupart des pièces semblaient vieillissantes, sûrement à l'image de leurs propriétaires.

Alors que nous nous assîmes, Emily se tourna vers moi.

Screenshot-375

 -Tu dois avoir beaucoup de questions, et nous avons hâte d'apprendre à te connaître.

 

J’acquiesçais.

 

-Et si tu nous demandais tout ce que tu souhaites savoir ? Demande tout ce que tu veux, nous y répondrons.

 

Depuis que je les avais rencontrées, une question me brûlait les lèvres. Je sautai sur l'occasion :

 

-Comment est-ce que je dois vous appeler ?

 

C'est Emily qui prit la parole.

 

Screenshot-377

-Hey bien, comme tu veux ! Tu peux nous appeler par notre prénom, tu peux aussi nous appeler « mamie ».

-Et est-ce que Roxanne est adoptée ?

 

Cette fois-ci, c'est Milah qui rigola et qui répondit.

 

-Tu vois Emil, je t'ai toujours dis que Rox tenait de Néo !

Screenshot-380

 Emily acquiesça et laissa sa femme poursuivre.

 

-Donc pour te répondre, oui et non ! Roxanne est la fille qu'Emily a eut avec un homme nommé Néo, très peu de temps avant que l'on ne soit ensemble, mais je l'ai adoptée lorsqu'elle est née.

-Et Néo ? Il est devenu quoi ?

 

Emily sembla mal à l'aise de cette question, et c'est Milah qui y répondit :

Screenshot-382

-C'est assez compliqué, c'était une autre époque. La moitié de la population devait se cacher pour ne pas se faire exécuter, l'autre moitié les traquaient. Je suis sûre que tu as vu ça à l'école. Emil et moi étions cachées, mais elle rencontrait Néo, à l'extérieur. Quand les gens de dehors s'en sont aperçus, ils ont capturés Néo. On a su longtemps plus tard qu'il avait été torturé, puis relâché à la fin de toute cette histoire.

 

Étrangement, j'étais soufflée. Je n'avais jamais envisagé avoir des ancêtres qui ont vécu si activement cette période de l'histoire... Et ces fameux ancêtres étaient juste sous mes yeux.

Notre discussion fut alors interrompue par l'ouverture de la porte d'entrée, que nous entendions depuis le salon où nous étions. Je me tournai, interrogative, vers mes grands-mères. Emily annonça :

 

-Charlotte et le reste doivent être arrivés.

-Qui ?

-Charlotte. La meilleure amie de ta mère, avec ses enfants et leur père.

 

En effet, dans la seconde qui suivit, la famille en entier entra dans le salon. Tous oscillaient entre saluer le reste de la population du salon et me dévisager avec curiosité. J'étais beaucoup moins à l'aise à présent, j'aurais préféré rester un peu plus avec mes grands-mères, j'avais encore tant de question ! La femme brune prit la parole.

Screenshot-388

-Enchantée, Irene ! Je suis Charlotte ! Et voici Heather, Arturo et Arlène, ce sont tes cousin-e-s.

 

Elle avait indiqué ses enfants dans leur ordre d'âge.

 

-Mes cousin-e-s ?

-En tout cas, tu peux les considérer comme tel-le-s.

 

Milah ajouta :

 

-Ils font partie de la famille, tu verras.

 

Charlotte reprit :

 

-Et voici Miles ! C'est un peu compliqué à expliquer, mais c'est mon ex-mari, et le père des enfants.

 

Je commençais à avoir l'impression que tout dans cette famille était compliqué, et ça aurait pu me donner envie de fuir si je n'étais pas aussi curieuse et déjà attachée à mes grands-mères. Plus je rencontrais de nouvelles personnes, plus les questions fusaient dans ma tête...

Screenshot-385

 

Ce soir là, nous dînions tous ensemble, alors que chacun me posait nombre de question, puis on guida Marissa et moi vers une chambre, à l'étage, dans laquelle nous nous installions. Alors que je montais sur le lit, Marissa me demanda :

Screenshot-415

-Ca va ma puce ?

-Oui, oui... C'est pas vraiment la famille que j'imaginais.

-Oooh, ma colombe, viens là !

 

Je me calais contre elle.

 

-C'est rien, tu sais, c'est juste que... J'aurais voulu avoir une famille normale, comme la tienne, avoir des vrai-e-s cousin-e-s, pas d'histoire, pas de problèmes... Une famille normale.

 


 

 

Le lendemain, les discussions continuaient bon train. Nous nous étions assis, avec Marissa, Emily, Milah, Roxanne et Charlotte. Miles, adossé à la cuisine, participait également à la discussion.

Screenshot-391

Seuls mes « cousin-e-s » et mon frère, étaient absents, puisqu'iels jouaient dehors (dans les cas de Heather et Camus) ou faisaient la sieste (dans ceux de Arturo et Arlène). De fils en aiguille, j'en viens à leurs confier que ce n'était pas vraiment le genre de famille auquel je m'attendais, que j'avais été un peu déstabilisée. A mes côtés, je vis Milah froncer les sourcils et croiser les bras.

 

-C'est-à-dire ?

 

Le ton était sec et menaçant. L'avais-je froissée ?

 

-Je veux juste dire que c'est pas vraiment une famille reliée par le sang ! Marissa est autant ma famille que Charlotte celle de Roxanne !

 

Cette dernière acquiesça, et je sentis Milah se défroisser un peu. Elle comprenait ma surprise. C'est ma mère qui répondit :

Screenshot-393

-Dans cette famille, on ne donne pas de limite à notre amour, qu'il soit familiale, amicale ou amoureux.

 

Emily failli sauter sur sa chaise alors qu'elle se tournait vers sa fille.

Screenshot-395

-Bien sûr que si, il y a des limites ! Elles sont justes innées ! Et puis, l'exemple de Charlotte et toi est mauvais.

-Maman... Faut-il vraiment expliquer à Irene toute l'histoire de la naissance de Chach ? Je veux dire... C'est déjà assez compliqué comme ça...

 

Elles avaient à nouveau piqué ma curiosité. Je demandais à Charlotte :

Screenshot-392

-Comment ça ?

-C'est long et compliqué à expliqué, mais je suis issue de tests qui visaient à faire naître des enfants par mélange ADN de deux personnes particulières. Pour ma part, il s'agissait de Emily et Milah. Mais elles ne m'ont pas élevées, j'ai grandit avec ma mère porteuse, si on veut. Enfin, c'est elle que je considérais comme ma mère.

 

J'hésitais un peu, mais je finis par demander :

 

-Elle est morte ?

Screenshot-396

-D'un cancer, quand j'étais étudiante.

 

J'articulais un silencieux « je suis désolée », mais je n'osais plus trop rien dire. Alors, gênée, je tournais la tête vers la fenêtre où je vis Camus et Heather faire une bataille d'eau.

Screenshot-397

Nous étions en été, mais il ne faisait pas si chaud, en comparaison avec ce que je connaissais. Cependant, je mourrait d'envie de les rejoindre, ne serait-ce que pour couper court à la conversation.

Instinctivement, j'avais prit le pli d'appeler mes grands-mères comme le faisaient les autres enfants de la famille :

 

-Mamie-mily, est-ce que...

-Bien sûr ! Va jouer avec les jeunes ! Qu'est-ce qu'on t'embête avec nos histoires !

 

Voyant que je ne me pressais pas, elle ajouta :

 

-Allez ! file !

 

A l'extérieur, l'air était frais, mais Heather et Camus semblaient à fond dans leur jeu.

Screenshot-398

Lorsque je les rejoints, Heather me prit de suite à partie :

 

-Tiens, la p'tite nouvelle ! Tu vas te mettre dans l'équipe de Camus, histoire d'équilibrer le niveau !

Capture

Nous avons joué ainsi une petite demi-heure, puis Camus à décidé qu'il voulait se baigner, ce avec quoi Heather était d'accord. Pour ma part, j'avais peur d'avoir froid, mais je pris la décision de les suivre. Ils avaient leurs maillots de bain sur eux, ce qui n'était pas mon cas. Je suis donc montée me changer, et n'osant pas traverser la villa en maillot de bain, je remis mes vêtements par dessus le temps de descendre. Manque de chance, Roxanne était dans la cuisine en train de faire la vaisselle lorsque j'y passai.

Screenshot-436

 -Irene ! Tu tombes bien ! Est-ce que je peux te parler ?

-Quoi ?

-Viens ici.

 

J'obéis, appréhendant un peu qu'elle n'essaye de me soudoyer pour rester avec elle.

 

-Ca va, tu te sens bien ici?

 

Voyons mes sourcils se froncer, elle s'interrompit.

 

-T'énerves pas ! C'est juste une question!

 

Je n'avais pas l'intention de lui donner la joie de lui répondre que oui, et  de toute façon, j'avais une autre question me taraudait depuis hier, et j'en profitais pour la poser.

 

Screenshot-443

-Iels sont quoi, Charlotte et Miles ?

-Ah. Bonne question ! Chach et Miles sortaient ensemble quand iels étaient étudiants. Iels se sont mariés, on eut Heather, mais ça n'a jamais marché entre eux, iels passaient leur temps à se battre. Alors iels ont divorcé. Miles est resté un peu vivre avec Chach et Heather parce que Chach n'était pas au top de sa forme et qu'Heather était un bébé, mais au bout de quelques mois, il a prit un appartement dans le même immeuble, ce qui était top pour la petite. Puis comme iels sont resté-e-s en contact proche, iels sont devenu-e-s meilleur-e-s ami-e-s ! Et puis, tout en étant meilleur-e-s ami-e-s, iels se sont rendus compte qu'iels aimeraient tout les deux un second, puis un troisième enfant, et c'est comme ça que Arturo et Arlène sont né-e-s.

 

C'était vraiment compliqué... Mais je suppose que ça marchais avec toutes leurs histoires pleine de guimauve d'amour sans limite.

 

Screenshot-440

-On dit qu'iels sont un duo, plutôt qu'un couple, ça marche mieux.

-D'accord. J'ai encore besoins de réfléchir.

-A Chach et Miles ?

-Non. A toi et Esteban. Je ne sais pas encore si je veux vous fréquenter ou non.

 

Roxanne baissa les yeux. La pique était volontaire, je leurs en voulait toujours beaucoup à tout les deux, et j'avais bien l'intention de le leur faire comprendre. Cela ne faisait pas encore deux semaine depuis la découverte des papiers dans le tiroir de mon père, je ne me sentais pas encore apte à savoir ce que je pensais de tout les événements qui y avaient succéder.

 

-J'imagine... Prends ton temps !

 

Sans ajouter ni un mot ni un regard, je quittais ma mère pour rejoindre la piscine, dans le jardin. Heather et Camus étaient déjà dans l'eau.

Screenshot-405

-Alors ? On t'attendait ! Tu t'es perdue ?

-Mais non.

-Elle est grande, la Rhéa, mais quand même !

 

Un sourire éclaira son visage. J'avais déjà remarqué que ses yeux devenaient petits et brillants quand elle avait un sourire sincère, et la transformation qui s’opérait chez elle à ses moments m'amusait beaucoup. Je m'empressais de me débarrasser de mes vêtements lorsque j'entendis Heather reprendre, d'un sifflement :

Screenshot-407

-Sympa le maillot, Ariel !

 

Je lui répondit d'un sourire, suite auquel elle m'arrosa.

 

-A l'eau !

-AAH !

 

Screenshot-409

Je me précipitai sur le plongeon, et fit un saut pour rejoindre l'eau de la piscine, arrosant mon frère par la même occasion.

Dans l'eau, et durant les quelques heures qui suivirent, nous nous racontions des histoires, faisions des concours et nous arrosions encore et encore.

Screenshot-411

Si Camus était plutôt réservé et doux, Heather était espiègle et prenait un malin plaisir à nous embêter. Très vite, Camus et moi formions une équipe contre elle et nous nous mirent en idée de la couler. Elle était cependant une très bonne nageuse, et c'était nous qui finissions par boire la tasse.

Screenshot-412

Je ne quittai la piscine qu'à cause du froid, tant je m'y amusais. Alors que je m'asseyais sur un transat, enroulé dans ma serviette, Camus décida aussi de sortir. Il avait eut l'idée de faire un jeu de société, ensemble, et peut être avec Arturo si Heather acceptait de s'en occuper, mais l'adolescente (qui n'était de moins de quatre ans mon aînée) refusa.

 

-Je vais rester dans l'eau encore un peu, pour me reposer. Trouvez quelqu'un d'autre à fatiguer, moi j'ai donné !

Screenshot-413

 Au fond, je devais le reconnaître, j'étais très heureuse que ces deux-là soit de ma famille.

 



 

Gros Gros Chapitre, I know, mais j'ai kiffé l'écrire, et je ne voulais surtout pas le couper!

J'espère qu'il te fait autant plaisir à lire que j'en ai eut à l'écrire!!

ET MAINTENANT JE VEUX DES PAVES EN COMMENTAIRE!!! (Que je ne sois pas la seule à écrire :3)

 

Ps: Qui démarre un fan club de l'aaaaaadorable Heather avec moi? Je crois qu'elle a hérité du meilleur de la génétique de son père (la couleur de peau que franchement, j'adore), de sa mère (cheveux, sourcils, forme du visage), d'Emil (la bouche et les yeux) et de Milah (le nez et le charactère). Bref, un très beau mélange cette petite! 

Screenshot-367