-Bon, allez, Rox, descend de là !

 

La petite brune feignait l’enthousiasme sans grand résultat. Roxanne se trainait, encore dans le wagon du train dont Charlotte était déjà descendue. La blonde descendant enfin, Charlotte soupira.

 

-C’est bon, fait pas la tête, on a quatre jours de vacances, essaye de profiter !

 

Roxanne ne répondit pas, et emboita le pas à son amie pour sortir de la grande gare de Bridgeport.

 

-Bon, j’ai loué une voiture et j’ai réservé une petite cabane, dans la réserve naturelle. Ça va être sympa ! J’en profiterais pour voir ma mère, tu devrais faire de même.

-Mmh, bien sûr, et puis je leur expliquerais pourquoi et comment tu m’as forcée à venir faire un sevrage.

-Joue le jeu pendant quatre jours, d’accord ? Après on rentrera à l’université et on verra.

 

A nouveau, Roxanne se mura dans le silence. 

2

La voiture dans laquelle les deux jeunes filles avaient pris la route se gara devant la cabane, au bord d’un lac. Elles en descendirent et attrapèrent leurs sacs dans le coffre, et observèrent un instant le paysage. La réserve était une forêt de pins peuplé d’animaux sauvages, et ci et là, on pouvait trouver un étang ou un lac. La cabane que Charlotte avait louée était sur les bords d’un des lacs, à l’entrée de la réserve, et était construite dans la pente qui menait à celui-ci. 

1 (1)

En se retournant, Charlotte pouvait voir les gratte-ciels de Bridgeport. D’ici, il y avait un peu moins d’une heure en voiture pour rejoindre l’hôpital.

L’intérieur de la cabane était sombre et chaleureux, avec ses murs en bois, ses vieux tapis et mobilier. Quelques plantes s’épanouissaient, à la douce lumière des fenêtres à carreaux. Deux portes menaient d’un côté à la salle de bain, et de l’autre à l’unique chambre ou deux lits simples étaient installés d’un même côté de la pièce.

1 (2)

Charlotte et Roxanne s’installèrent, et quand elles eurent fini, Charlotte récupéra le téléphone de son amie et le rangea avec le sien dans un tiroir, fermé à clef. Aucune des deux jeunes filles n’utiliseraient de téléphone pendant le week-end. Charlotte voulait à tout prix couper Roxanne de ses repères et habitudes, et cela renforçait la mauvaise humeur de son amie, qui accepta malgré tout de tenter l’expérience.  Elles prirent la décision de ne pas attendre et de se rendre à l’hôpital aussitôt.

 

3 (1)

La route fut à nouveau très calme, et les jeunes filles se garèrent finalement au pied d’un grand bâtiment aux murs blancs dont elles prirent la discussion la grande croix bleue sur sa devanture ne laissait pas de doute quant à son usage. De couloir en couloir, elles parvinrent à la chambre qui leur avait été indiqué par la dame, à l’accueil de l’hôpital. Plus Charlotte avançait, plus elle était silencieuse, inquiète à l’idée de voir sa mère changée, malade. 

3 (2)

Charlotte prit une grande inspiration puis toqua à la porte. Roxanne avait décidé de ne pas entrer avec les deux femmes. Elle l’attendrait dans le couloir ou dans une salle d’attente. Roxanne s’ennuya d’abord, puis trouva diverses distractions. Charlotte la rejoint 90 minutes plus tard.

 

-ça va ?

 

Elle fut surprise de la question de Roxanne, qui l’accueillait avec un grand sourire.

 

-Elle a l’air d’aller plutôt bien. Enfin, elle est malade, mais elle se bat.

-Comme disent mes mères, « Ariane, c’est une guerrière cachée par un cœur tout mou » !

 

Cette phrase eut le mérite de faire sourire la brunette.

 

-C’est laquelle de tes mères, qui dit ça ?

-Hum, à l’origine, c’est Emily. Milah dirait plutôt « Ariane, elle est gentille et un peu niaise, mais crois en mon expérience : faut pas la chercher ! ».

-He ! Elle est pas « niaise » ! Naïve, à la rigueur….

-Ahah, t’es juste comme elle, Charlotte ! Telle mère telle fille !

 

2b

La discussion les avait menées jusqu’à leur voiture. Le brusque changement d’humeur de Roxanne n’avait pas échappé à Charlotte. Tentait-elle de la consoler ?

Roxanne décida de prendre le volant, ce que Charlotte accepta avec plaisir. Roxanne n’en finissait plus de parler de tout et de rien. Du beau temps, de Bridgeport, de sa vie avant et après que Charlotte ne vienne y habiter à son tour, de leurs après-midis à patiner sur le lac derrière la Rhéa, des cookies que Teri préparait quand les filles sortaient de répétition, les veilles de spectacle. Arrivée à la cabane, sur les coups de 19h, Roxanne entreprit de faire la cuisine, ce qu’elle détestait et ne ferait pour rien au monde. 

4 (1)

Cette fois-ci, s’en était trop. Quelque chose ne tournait pas rond. Elle fouilla le sac de Roxanne et ne trouva rien, alors elle décida de provoquer directement son amie.

 

-Ils sont où ?

-Quoi ?

-Ce que tu as pris.

-Quoi ? Tu veux pas me lâcher avec ça ? Profite, un peu. On est en vacances !

4 (3)

-Dis-moi, Roxanne !                                                                                 

- Y a rien à dire.

 

Hors d’elle Charlotte se dirigea vers la chambre, suive de près par Roxanne, mais elle ferma la porte à clef avant que celle-ci n’ait le temps de la franchir.

 

-Charlotte ! Tu fais quoi ? Charlotte !

 

5 (2)

Elle ouvrit les tiroirs et les vida intégralement. N’ayant rien trouvé, elle fouilla la bibliothèque, puis les draps de lits, puis les coussins des fauteuils et dû se rendre à l’évidence : il n’y avait rien ici.

Elle n’abandonna pas et ouvrit à nouveau la porte pour se jeter dans la salle de bain, où Roxanne l’accompagna, s’adossant à la porte.

5 (3)

-Tu ne trouveras rien, Charlotte.

-Je vais m’en assurer moi-même, tu permets ?

 

Elle fouilla tous les tiroirs et placards, tous les draps de bain, secoua tous les produits douches et ceux d’entretiens sans rien trouver. Elle commençait à être rassurée, mais aussi honteuse vis-à-vis de Roxanne, mais elle remarque que Roxanne avait emmené deux bouteilles de shampoing. Elle les attrapa et retira le bouchon de celui des deux qui lui parut le plus vide. A l’intérieur, elle aperçut un petit sachet en plastique. Roxanne baissa les yeux et entra à son tour dans la salle de bain alors que Charlotte attrapait le sachet.

5 (4)

-Excuse-moi Chach.

 

Silencieuse, énervée et déçue, Charlotte vida les petits cachets contenus dans le sachet dans les toilettes et en tira la chasse d’eau, puis jeta la bouteille vide dans une poubelle.

 

-Je sais, j’avais dit… J’aurais pas dû… Pardon…

 

La brune força le passage devant son amie sans même la regarder et se dirigea vers la cuisine. Roxanne ferma les yeux, cachant les larmes qui commençait à couler le long de ses joues.

5 (6)


Les poings fermés appuyés sur le plan de travail, Charlotte voulait à la fois frapper ce qu’elle pouvait frapper et s’écrouler en pleurs. Elle finit par se retourner pour s’adosser à celui-ci. 

5 (7)

Roxanne l’avait déçue, elle n’avait pas su passer une journée sans se droguer, et Charlotte n’avait rien pu faire. Elle l’avait laissée seule trop longtemps, c’était là son erreur. L’erreur qu’elle avait déjà commise deux fois, la première étant son départ à l’université.

Roxanne s’approcha doucement, quelques minutes après, sans trop oser regarder son amie dans les yeux, où elle pourrait surement lire haine et colère. Tristesse, éventuellement. Déception, à coup sûr. 

5 (8)

Elle attendait les représailles et s’apprêtait à formuler une défense quand Charlotte la coupa.

 

-Bon… J’ai pris rendez-vous chez un médecin demain. Mais pour ce soir, on oublie ça, et on va se promener en forêt.

5 (9)

Roxanne leva ses yeux mouillés vers Charlotte. Elle hocha la tête, heureuse d’être pardonnée et d’avoir une nouvelle chance. Cette fois-ci, elle allait au moins essayer. 

 



 

Nous sommes le lundi 12 juin.

Mon ordinateur vient de ma lâcher (celui qui est tout neuf et que j'ai acheté il y a 7 mois...) Du coup, il est de retour au SAV, et je suis très très contente de moi d'avoir eu l'idée prendre beaucoup d'avances dans mon legacy. J'espère pouvoir réinstaller mes sims sans soucis sur l'odinateur, quand je le récupèrerais (en septembre, donc, vu que je ne l'emmenerais pas avec moi en saison). J'aurais l'air maline si je perds mon legacy x)

En attendant, je vous bisoutte très fort, et je vous souhaite à tous une très bonne deuxième partie de septembre! Je ferais peut-être une update si je récupère un ordinateur d'ici là! :D

UPDATE: Comme promis, petite màj! Je suis le mardi 5 septembre, ordinateur soigné et récupéré depuis 4 jours, sims réinstallé, partie fonctionnelle! Rien à craindre pour mes Gacyles, donc, je vous retrouve dans une semaine (pour vous) pour le prochain chapitre :D