Je vois le sourire en coin d'Olivia. Elle a vu sur quoi portait mon regard. Elle a l'air d'en savoir beaucoup sur ma famille, et je n'aime pas ça.

 

-Quoi ?

-Rien, Emil, rassure toi. Je suis juste contente de enfin te rencontrer pour de vrai. Tu me plaît de plus en plus.

 

Ça sous-entend quoi, ça ? Et a-t-elle entendu quelqu'un prononcer mon surnom ?

 

-Allez, viens Emil. On a du boulot.

 


 

Screenshot-294

Je suivais Olivia à contre-coeur. Nous franchires le grillage et retrouvions le capitaine Harkness. Ci et là autour de nous, des caisses de bois s'empilaient. Je m'attardais à regarder le hangar. La présence des anciennes rails ainsi que l'architecture du lieu semblait indiquer que ce qui était aujourd'hui devenu le hangar des réfugiés avait par le passé été une gare... Une vieille gare abandonnée. De suite, mes pensées se tournèrent vers les histoires que ma mère racontait, à l'époque où elle parlait encore, avant le désastre de ma famille. C'était probablement ici que la toute jeune Kerry avait trouvé refuge pendant des années.

 

-Hey ! Toi ! Tu comptes rester là ou tu viens me filer un coup de main ?

 

L'apostrophe venait de derrière moi. Je me retourne. Un jeune homme tentait avec difficultés de porter une caisse qui portait l'indication « conserves ». Je m'approche, curieuse.

 

-T'es qui ?

Screenshot-296


Il laisse lourdement tomber la caisse au sol. J'en profite pour retrouver de vue mes collègues, qui chargent le véhicule.

 

-T'avais l'air plutôt lunaire, mais j'ai eu tord. T'es une nerveuse, toi, hein ?

 

Je ne sait plus quoi répondre. J'aime pas trop ce genre de contacts, et je sens que mes joues s'empourprent de confusion. Cela fit rire le jeune homme.

 

-J'm'appelle Néo. Je fais partie de vos complices ici.

 

Vraiment ? Je le toise, des pieds à la tête. C'est pas très poli, mais je me méfie. Il n'a pas l'air particulièrement fort, ni particulièrement intelligent. Il est plutôt beau, quoique la forme de ses yeux est un peu bizarre, mais cela ne faisait pas de lui un atout pour les sorcières et tout ceux qui vivaient cachés. De plus, comment peut-on être sûr qu'il est digne de confiance ? Il interrompt ma réflexion.

Screenshot-295

-Whoohoo, il y a quelqu'un ?

 

-Pourquoi tu fais ça ?

 

-Quoi ? Pourquoi je vous aide ?

 

J'opine de la tête.

 

-Ça te dérange ?

 

Il a l'air sincèrement surpris, mais il tourne beaucoup autour du pot. Heureusement, il enchaîne de lui même.

 

-J'ai une tante sorcière, qui vit dans le bunker. Je l'aide juste comme je peux.

 

-Qui c'est ?

 

-Elle s'appelle Jill. Elle a autour de 50 ans. Elle était assistante sociale avant.

 

Jill. Ce nom me dit vaguement quelque chose, mais je vois Olivia qui me fait signe.Il faut se bouger un petit peu. J'attrape la caisse, aidé de Néo et nous l’amenons jusqu'au Break. Les autres ont déjà finit le chargement, la voiture est pleine à craquer et il nous faut reprendre la route. Je salue Néo de ma main. Avant que je montes en voiture, il me dit, d'un air entendu :

 

-La prochaine fois, tu me diras ton nom !

 

Le véhicule démarre. Mince. Je ne me suis même pas présentée. Quelle abrutie. On a pourtant parlé un bon bout de temps. Le retour se fait dans le calme. Olivia ne tente pas de discussions qui m'énerverait, elle parle avec le capitaine. J'en profite pour ouvrir un peu ma fenêtre et profiter de l'air frais. En arrivant, nous portons le contenu du véhicule jusqu'à l'entrée, par la rivière. C'est un travail éreintant. Une fois notre tache terminée, nous sommes libérés. J'ai toujours en tête les paroles d'Olivia, comme quoi il paraîtrait que je suis une sorcière puissante. A vrai dire, peut-on encore dire que je sois vraiment une sorcière ? Je n'ai plus aucune prémonition, je ne crée plus de champs de force, et je me soulève encore moins du sol. Tout à disparu. Je me dirige vers la salle d'entraînement à la magie. Des petits épouvantails de bois au formes fantaisistes de lutins sont alignés. J'en choisi un, et je me concentre. Devant le néant de l'étendu de mes pouvoirs, je soupire. Faut-il vraiment que tout s'acharne contre moi ? Quelle est l'utilité d'une sorcière sans pouvoir ? Où est passé l'enfant qui était tant crainte par Cynad ? Finalement, la dame en noir aura enfin réussi à la tuer.

 

-AAAH !

 

Dans ma colère, je donne un coup de pied au pauvre épouvantail, qui ne bouge pas d'un poil. Mon pied, cependant, me fait souffrir.

 

-ah, putain.

 

Bien fait, Emily. La douleur m'a calmé. Je me replace face au lutin de bois et reprends ma concentration. La porte s'ouvre alors, et quelques pas viennent accompagner la parole de ma plus vieille amie.

Screenshot-301

-T'en fait pas, ça finira par revenir.

 

-Tu crois ?

 

-T'as ça dans le sang.

 

Elle me fait un clin d’œil.

 

-Comment s'est passée ta sortie ?

 

-L'air était bon, il faisait un peu froid, et il y avait du vent, mais il faisait très beau.

Screenshot-305

 

Milah reste pensive.

 

-Ca fait vraiment longtemps que je n'ai pas vu le soleil. Tu es chanceuse, Emily !

Screenshot-306


-J'ai rencontré un des complices. Il s'appelle Néo. J'ai même pas été foutu de penser à lui donner mon nom.

-Tu veux y retourner ?

-Bien sûr !

 

Je vois le regard interrogateur de Milah.

 

-C'est pas pour Néo, que je veux y retourner...

Screenshot-304


-N'y retourne pas, Emily. S'il te plaît. Le soldat blessé, il est mort dans la matinée. Les connards de l'extérieur l'avaient troué de balles. Je ne veux pas qu'ils te fassent ça.

Screenshot-303


Je baisse la tête, puis je m'approche de Milah et la serre dans mes bras. Je murmure dans son oreille

 

-Je ne supporterais pas de ne plus revoir le soleil, Milah.

 

Après cela, je la plante dans la salle d'entraînement. Elle va m'en vouloir, c'est certains, mais elle avait l'air si triste. Elle a été bouleversé par la mort de ce soldat. Mais pour moi, il s'agit d'un poste qui vient de se libérer.

Ma grand mère n'a plus vraiment de choix. Elle trépigne de répugnance, mais elle sait qu'elle doit m'embaucher. Les gens ont peur de sortir. Elle ne trouvera pas d'autres sortants, pas qui soient aussi motivés que moi. Elle tente de me dissuader. Elle me dit que je ne devrais pas tirer bénéfice de la mort d'un homme, que sa famille est en deuil. Mais on sait aussi bien, elle et moi, on sait que je dois devenir une sortante. Alors elle finit par accepter, sous condition que je sois formée par le capitaine. L'entraînement commence le lendemain, et dur une bonne semaine, en intensif. 

Screenshot-309

A la « maison », je dors comme un bébé. Milah semble s'inquiéter pour moi. Maman aussi, mais maman ne le montre que peu. Elle passe pas mal de temps chez Amaro, comme toujours ceci dit.

La semaine suivante, je repars en expédition. Je n'en parle pas à Milah. Olivia ne fait pas partit de l'équipe mais deux autres soldats sont présents. Je retrouve Néo dans le bureau du hangar. Il est étonné de me voir.

 

-Je ne m'attendais pas à ta visite. Comment vas-tu, belle inconnue ?

Screenshot-298

 

Aaah, la bonne vieille drague toute gluante. Je lève les yeux au ciel. Ca le fait rire, tant mieux pour lui.

 

-C'est Emily. Ou Emil. Comme tu veux.

 

Il a un sourire en coin. On parle quelques bonnes minutes. Il a entendu parler de moi, il sait qui je suis, et il se trouve que je fais partie des sorcières les plus recherchées. 

Screenshot-300

Je lui explique que je n'ai jamais vu sa tante, je lui raconte la vie dans le bunker.

Screenshot-299

 Il semble impressionné. Il me dit qu'il adorerait visiter, mais ça me paraît bien impossible.

Alors que je m’apprêtes à partir, il attrape ma manche pour me retenir et me dire qu'il est content de connaître mon prénom. Je pars sans lui répondre, avec un sourire en coin. Le retour se fait une nouvelle fois sans encombre. Comme la dernière fois, je prends une grande bouffé d'air frais avant d'entrer dans le bunker où l'air paraît souillé. Je suis sûre que les autres ne s'en aperçoivent même plus.

 

Alors que je suis m'apprête à prendre ma douche, en retirant ma veste, je remarque une résistance inhabituelle au niveau de la poche de mon bras droit. Je l'ouvre et en retire un bout de papier. Je marmonne pour moi même, en ricanant doucement :

 

-Bravo Néo.

 

Je déplie le bout de papier et lis à voix semi-haute :

 

-« Pour la fille sans nom : Rendez vous au 35 rue des peupliers 2 jours après que je t'ai donné ce papier, à l'heure de ton choix ? Xoxo, Néo »... Ce type est fait de guimauve dégoulinante.

 

J'esquisse un sourire. C'est vrai, il est le pire dragueur du monde. Mais j'aime bien. Dans deux jours, je serais au rendez vous.

 

En jouant au ping pong avec Milah, je lui parles de ma journée. Le ton monte vite.

Screenshot-310

 

-On dirait que tu préfères discuter avec lui, mais tu travailles, Emil, t'es pas sérieuse. Et tu sais à quel point ton métier est dangereux.

 

Je donne un grand coup dans la balle qui vol de l'autre côté de la salle et fixe Milah. Je commence à m'énerver.

 

-Parce que c'est vraiment ma sécurité qui te pose problème ?

-Oui ! Oui ! Permets moi de m'inquiéter un peu pour toi, non ? Ce serait con que les 5 ans que j'ai passé à veillé sur toi se terminent par un corps troué de balles !

Screenshot-312

-Tu parles ! Me prends pas pour une conne, Milah ! En 5 ans, ton souvenir de moi à changé, normal ! Mais je suis désolée de ne pas être la personne que tu veux que je sois !

 

Je m'en vais, ça suffit, c'est ridicule. Elle m'arrête par le bras.

 

-Mais ça va pas ! Ca n'a rien a voir avec ça, la personne que tu es est top !

-Alors quoi ? Alors t'es jalouse, c'est ça ? T'es jalouse de Néo ?

 

Je vois dans son regard que j'ai blessé son orgueil. Ca faisait longtemps que je n'avais pas reconnu la « princesse Milah » de notre rencontre dans ses actions. Je rigole amèrement.

 

-C'est donc ça ! ... Désolée, princesse. T'as pas l'exclusivité.

 

Sur ce, je fuis la salle d'un air aussi calme que possible. J'ai senti les regards qui sont posés sur moi. Je m'en fous. J'ai envie de taper dans un sac de frappe, alors je monte au gymnase.

 

 

***

 

Je sors de ma douche. L'entraînement était plutôt tranquille, par rapport aux autres jours, ce matin. Je m'habille et me regarde dans le miroir. Il faut que j'essaye d'arranger mes cheveux mieux que ça. Je ne les ai toujours pas coupés. Il faudra vite que je le fasse, je les préfères court. Je tente une tresse. C'est nouveau pour moi, mais c'est plutôt réussi. Alors je vérifie une énième fois le message de Néo, puis je vérifie le lieu sur la carte que j'ai emprunté à la bibliothèque. Je ne suis pas supposée pouvoir sortir, mais je connais le code pour faire monter l'ascenseur. Rien ne me retiens enfermée. 

Screenshot-327

Le temps semble s'être réchauffé, ces derniers jours. Le soleil est très agréable, même dans les sous bois. J'irais à pied jusqu'à l'adresse indiquée. Je ne sais pas conduire de voiture. Heureusement pour moi, en coupant par les hauteurs, je peux rejoindre le domicile de Néo sans prendre d'axes où je pourrais me trouver face à des Veilleurs. Je reste prudente. J'arrive devant la résidence. Mince, il ne m'a pas donné son numéro. Je regarde les boites aux lettres, et finit par trouver celle de Néo. Ainsi, je parvins à trouver sa porte. Je ne toque pas tout de suite. J'hésite. Cependant, toute cette route, je ne l'ai pas faites pour faire demi-tour maintenant. Et si tout avait été un piège depuis le début ? Je frappe à la porte. Il ouvre.

 

-Salut la rouquine ! Dis donc, c'est sympa de te voir sans l'uniforme !

 

Je lui rends son salut et jètes un œil dans son appartement. C'est si petit ici ! 

Screenshot-328

La cuisine est dans un coin de la piece, un lit double la longe. A l'autre bout, une table est posée et une télé est accrochée au mur.

 

-Bienvenu dans mon humble chez-moi ! C'est un petit studio, ça casse pas des brique, mais c'est cool ! Tu veux boire un truc ?  Du café?

 

J'ouvre les yeux comme si on m'avait promis un trésor. Le café du bunker est dégoutant, il est bien trop coupé à l'eau, à cause du rationnement. Il n'attend pas ma réponse pour m'en préparer. Je savoure la boisson. 

 

-Eh bah. Ca fait plaisir de voir quelqu'un qui aime autant le café!

 

Je plaisante:

 

-T'imagines pas ce qu'on vit, là dessous!

 

Il ne rétorque pas et s'approche de moi. Il essuie mon menton où coulait un peu de café. 

 

-Même pas foutue de boire proprement!

-Rooh, ça va!

-Ca tue la "classe" que peut avoir une sorcière!

 

Je soupire

 

-Quoi? T'es une sorcière, oui ou non?

-Laisse tomber, s'il te plait!

-Woh, mais t'énerves pas!

 

Je le repousse un peu par la force.

 

-Arrête, je t'ai dit! 

 

Il se relance sur moi à la charge et m'embrasse soudainement. 

 

-Bah alors, j'ai mangé ta langue?

 

J'ai l'impression que ç'aurait du être un baiser plaisant, car c'est la première fois que je suis embrassée, mais ce n'est pas le cas. Je le repousse.

 

-T'es content? T'as choppé une sorcière? Une "grande" sorcière? Bravo!

-Putain, mais tu comprends pas qu'on s'en fout de ça?

 

C'est la première fois qu'il s'énerve. J'ai un mouvement de surprise. Il rigole doucement et finit par relever la tête vers moi. Il s'approche à nouveau, plus doucement cette fois, et reprend mes épaules, avec son éternel sourire en coin. Cette fois ci, il m'embrasse délicatement.

 

Screenshot-332

L'après midi passe très vite à ses côtés. Il est bientôt l'heure que je m'en aille. J'ai de la route encore. 

Screenshot-333-Tu reviendras me voir?

-Oui.

 

Mensonge. La vérité est que je n'en sais rien. J'aimerais pouvoir être honnête, mais je sais que rien n'est sûr. Comme s'il lisait dans mes pensées, il répond, évasif.

 

-Notre propre version du "Romeo et Juliet"! 

 

Je rentre sans encombre. Je retrouves Milah dans le City Center. Il faut absolument que je lui raconte!

Screenshot-314

-Tu as fait quoi????

-Je suis sortie voir Néo.

-Non mais ça va pas? Qu'est-ce qui t'es passé par la tête? Tu te rends compte que tu nous as tous mit en danger?

-Arrête, c'est bon, j'ai fait attention!

Screenshot-318

-MAIS TU PEUX PAS SAVOIR!!

 

Je reste silencieuse, j'attends qu'elle se calme. Elle finit par reprendre la parole.

 

-Pourquoi tu y es allée?

Screenshot-319

-Pour voir Néo.

-Vous avez fait quoi?

Screenshot-316

J'hésite. Pourquoi est-ce qu'elle me paraît si méfiante?

 

-On a couché ensemble.

 

Elle se tait un instant.

 

-C'est bien, il aura réussi à coucher avec la sorcière rousse!

-Quoi?

Screenshot-315

-Oooh, arrête, tu sais bien qu'il n'est pas bête! Vous ne pourrez pas vous revoir, il le sait, il voulait juste coucher avec toi, abrutie!

-T'en sais rien Milah! Alors la ferme, okey? La ferme.

-Putain Emil! Est-ce que tu vas grandir un peu? T'as 21 ans, maintenant, 21!

-Ah! oui! C'est vrai! Je suis une gamine, c'est ça? Nous y voilà! Milah à un passé, moi non, alors Milah fait ce qu'elle veut, couche avec qui elle veut, mais pas moi!

-Ca n'a rien à voir!

-Non! Ca a à voir avec le fait que tu es jalouse!

 

Blanc. Je crois que j'ai blessé Milah dans son orgeuil. Ca faisait longtemps que je n'avait pas eut l'impression de voir la Milah que j'avais rencontré, six ans plus tôt.

 

-Ah! Alors c'est ça! T'es jalouse? 

-Qu'est-ce qu'on s'en fout? C'est pas ça qui importe, moi je te dis que tu as été dangereuse! Tu as mis les 294 habitants du bunker en danger! 

-Je sais! Tu as déjà dit! Parce que je suis encore une ado, c'est ça, "Maman"? Et t'es jalouse de quoi, d'abord? Que je me sois tapée Néo?

-C'est bon, tu me gaves.

 

Milah se lève et se place dos à moi. Elle hésite,je ne la voie pas mais je le sens. Elle finit par prendre la parole.

Screenshot-323

-Je tiens à toi, Emil. C'est tout. J'essaie juste de te faire comprendre que je tiens à toi.

-Bah moi aussi Milah!

 

Elle lâche un léger rire cynique et murmure comme pour elle même un léger "non", puis elle hésite à nouveau. Qu'est-ce qu'elle ne me dit pas?

 

-Milah... Quoi?

-Laisse tomber, on en reparlera quand tu seras plus grande.

Screenshot-324

Elle fuit la pièce sur cette affirmation. Je reste assise. J'ai peur de comprendre. Est-ce que Milah...? Non... Elle est ... Jalouse? 

 



 

 

Salutation!! Bon, je devais le sortir vendredi... Et puis j'ai malencontreusement fait disparaitre la moitié de mon chapitre... Oups?
Donc me revoici, avec deux jours de retard, et EN VACAAAAANCES!!!!!!!

Commençons par le charmant Néo! Ma guimauve chérie! Il a vraiment des yeux bizarres, mais il est pas mal! C'est drôle qu'il se soit appelé "Néo": Emil débarque dans son nouveau monde extérieur, rencontre un nouveau jeune homme qui sera son nouveau crush, voir nouvel amour? Néo semblait être le nom approprié! Il se trouve même qu'il est le neuveu de Jill (là, j'admet que c'est un peu romancé...) Vous vous souvenez de Jill? L'ancienne directrice de l'Académie, celle qui a élevée et formé Ariane, puis qui a disparu pour partir travailler "dans le social".

J'essayerais de publier la suite vendredi, alors a très bientot :3