DEP:

Riley et Emil garde toujours Calliste secrétement caché dans le grenier. Ce dernier semble communiquer avec les morts, ce qui est loin de rassurer la déjà méfiante Emil. 

Cette dernière est par la suite entraînée par Milah dans une de ses fête, où Emil en apprend plus sur le passé de son amie.



 

 

Le réveil n'avait pas été très agréable, pour Milah et Emil qui avaient subit les foudres de leur directrice pour le bruit qu'elles avaient fait la veille. Ensuite, Emil avait été s'occuper de Calliste. L'homme était resté étonnement silencieux. Etait-ce à cause du fait qu'elle avait des appréhensions à se trouver face à lui ? Pour la énième fois, elle se demanda en quoi Calliste était un allié pour Riley. Il était juste totalement paumé.

 

Screenshot-346

Le cours de ce matin était un débat portant sur la citoyenneté. Alors que Riley et Emil se contentaient d'écouter, Ariane, Elena et Milah se livraient à un débat dans lequel Milah trouvait toujours moyen de contredire les deux autres. Un bruit de coup se fit entendre, suffisamment lointain pour ne pas être entendu par les sorcières occupées par leur débat. Emil cependant, avait entendu. Elle donna un léger coup dans la chaise de Riley pour que celle ci se retourne.

Screenshot-347

-T'as entendu ?

 

Riley hocha de la tête négativement. Emil parlait aussi faiblement qu'elle le pouvait pour ne pas être entendue.

 

-Je crois que ça vient du grenier.

 

Riley haussa les épaules, puis fronça les sourcils, interrogeant Emil du regard.

 

-Je vais voir.

 

Elle se leva puis lança à l'intention d'Ariane qu'elle ne se sentait pas très bien et qu'elle voulait sortir un peu. Ariane aquiesca simplement alors qu'Emil sortait déjà. Elle monta les marches quatre à quatre. Le cours allait bientôt se terminer, Riley pourrait la rejoindre. Cependant, alors qu'elle ouvrit la porte du grenier, elle aperçut Riley qui se tenait derrière elle, essoufflée. 

Screenshot-350

Elles montèrent et trouvèrent l'homme en proie à la colère.

Screenshot-352

 

-Ca suffit ! Je n'en peux plus de vous écouter, Thalye va bien, j'en suis sûr. Je sais qu'elle sourit, entourée par sa famille, quelque part ! …. Non, ma sœur est en vie, non !

output_0xGpjE

 

Ses yeux s'embuèrent de larme alors qu'il mentionnait le nom de sa sœur.

 

-Calliste...

Screenshot-357

Entendant son nom, le jeune homme se ressaisit comme si ses démons avaient disparus. C'était d'ailleurs littéralement le cas, il ne voyait plus la femme avec les fleurs dans les cheveux et le garçon à la peau colorée et aux yeux gris. Il chassa les larmes d'un revers de manche alors qu'Emil s'approchait.

 

-Ca va, Calliste ? Avec qui tu parlais ?

-... La femme avec les fleurs et le garçon.

-Qu'est-ce qu'ils te veulent ?

-Ils veulent vous parler. Elle veut parler à la Première. Il veut parler à Riley.

Screenshot-358

 

Riley ouvrit de grands yeux étonnés, alors qu'un mauvais pressentiment envahi Emil.  


 

Il était resté enfermé longtemps. Il avait entendu les pleurs de Riley alors que Cynad la menaçait, mais il l'avait vu sortir vivante, par la petite lucarne. Dans les mois qui avaient suivis, il l'avait vu revenir et repartir plusieurs fois. Une fois par semaine, le plus souvent. Enfermé dans sa cellule, il n'attendait que ce moment où il pourrait s'assurer qu'elle était en vie. Il l'avait aimé, très sincèrement, et il était sûr qu'elle l'aimait aussi. Mais il n'était pas fou, il savait qu'il attendait le jour où Cynad accepterait de le tuer.

Les visites de Riley s'espacèrent, petit à petit. Un jour, Cynad ouvrit la porte et fit son entrée.

 

-Bonjour Isaac.

-Bonjour.

 

Isaac se tourna vers la petite fenêtre, prêt à entendre que Riley était morte.

 

-Elle a réveillé ma créature. Riley vient de déclencher une bombe dont elle ignore l'existence. 

Isaac (2)

La surprise se peignit sur le visage du garçon.

 

-Alors... Elle n'est pas morte ?

 

La question arracha un rire à la femme en noir.

 

-Non, pas encore. Mais son pouvoir est un fardeau dont je me débarrasserais en temps voulu. Cependant, à présent, c'est de toi que je n'ai plus besoins, mon petit Isaac.

 

Le dénommé baissa les yeux, mais un léger sourire vint soulever les bordures de ses lèvres. Il pouvait bien mourir, à présent, non ?

Isaac (3)


 

Calliste n'osait pas regarder Riley dans les yeux, mais il délivra le message du garçon : 

Screenshot-362

-Il dit qu'il s'appelle Isaac et qu'il est désolé.

 

Aussitôt, les yeux de Riley se chargèrent de larmes. 

Screenshot-363

Elle fit non de la tête, puis poussa un gémissement avant de partir en courant.

-Riley !

 

Celle-ci ignora l'appel d'Emil. La porte du grenier claqua. Emil ne la suivit pas. De toute façon, Riley aurait sûrement rejeter sa présence. De plus, la discussion avec Calliste n'était pas terminée.

Screenshot-364

-C'est quoi le message de la femme ?

-Elle ne m'a pas dit. Elle veut parler à la Première.

-Peut être, mais la Première est absente et je ne peux pas la présenter à un humain, c'est trop risqué !Elle est là ? Elle en dit quoi ?

 

La voix de Calliste se fit légèrement différente, plus dansante et plus assurée.

Screenshot-365

-J'imagine que tu as raison. Tu es une enfant sage et raisonnable, c'est une bonne chose.

 

Emil resta perturbée par ce changement chez Calliste. Non, elle avait tord, ce n'était pas Calliste !

 

-Qui êtes-vous ?

Screenshot-366

-La première des Premières. Je suis Johanna. Je suis la Sirène, la Reine aux Fleurs. Celle qui a mit fin au véritable Sfagí. Je dois parler à l'actuelle Première. L'histoire se répète, ce pays sera le théâtre du nouveau Sfagí. La chute de Cynad révélera le visage des sorcières au monde.

-On peut l'arrêter ? On peut tuer Cynad ?

-Tu la hais, n'est-ce pas? Sache que tu ne la tueras pas. Cependant, tu perdras très cher à l'issu de cette guerre. Aussi, la déclencher est une mauvaise idée. Il faut à tout prix empêcher les combats d'avoir lieu. Les sorcières doivent garder l'anonymat, et elles doivent s'allier aux vaudous. Enfin, j'ai un dernier conseil pour vous : méfiez vous de Calliste, je sens quelques chose en lui.

 

Bientôt, les yeux de Calliste reprirent leur allure habituelle.

 

-Non, Johanna, non, attendez ! On va avoir besoins de vous !

 

Calliste regardait Emil comme si elle était folle.

 

-Merde, Calliste, elle est partie ?

 

Il hocha la tête. La rouquine sorti du grenier en courant, laissant Calliste seul.

 


 

L'enfant se tenait debout, juste devant le bar de la taverne de la Sirène. 

Screenshot-372

Autour d'elle, ce qui aurait du être une scène bruyante et dynamique semblait figé. Seule une voix résonnait dans l'immense salle : la sienne. Son chant semblait captiver l'attention de chacun, puisque tous avaient été réduits au silence aussitôt qu'elle avait ouvert la bouche. L'enfant pouvait chanter ce qu'elle voulait, du chant populaire à la berceuse, le résultat était le même : les clients et les employés (ses parents) entraient dans un état second, un état duquel ils ressortaient reposés, apaisés. 

Screenshot-375

C'était grâce à elle que la taverne de ses parents avait obtenu un tel succès. Après tout, c'était elle, la Sirène, celle dont le chant hypnotisait les Hommes. S'il n'y avait pas eu ses parents pour le lui rappeler, l'enfant en aurait presque oublié son prénom : Johanna.

 

Johanna était née d'une période troublée. Celle où les Dieux et les dragons avaient rompus leur alliance et la cohabitation avec les Hommes, à cause de la cupidité de ceux-ci. L'équilibre parfait dans lequel baignait Dragon Valley s'était alors rompu : La famine et la misère s'étaient abattus sur le pays, bientôt suivi de la guerre.

Cependant, plus forte encore que les pouvoirs divins, la nature trouvait toujours une solution pour ramener un équilibre. Ainsi, Johanna et une poignée d'autres enfants étaient nés avec des dons particuliers, dont l'objet était d'améliorer les récoltes, de freiner les épidémies et de ramener la paix.

 

Screenshot-378

Avec le temps, Johanna était devenue une attraction touristique pour toute la région. Toute sorte de divertissement était bienvenu, dans l'état de misère où vivait la population du pays et son don était connu et reconnu. Elle permettait à l'entreprise de ses parents de prospérer, tout en faisant ce qu'elle aimait plus que tout : chanter. Certains la traitaient de sorcière et souhaitaient sa mort. D'autre l’acclamaient, telle une célébrité, dès lors qu'elle devait se déplacer dans sa ville. Hélas, cela ne manquait pas de lui attirer des problèmes.

Aussi, elle avait été suivie une fois par un des nouveaux habitués de la taverne. 

Screenshot-379

Lorsqu'elle s'en était aperçu, elle avait eu peur. Elle avait prit la première rue à droite, et à droite, et encore à droite. Il était toujours derrière elle, à suivre la boucle qu'elle venait de faire. Finalement, elle s'arrêta et fit face à l'homme.

 

Screenshot-381

-Qu'est-ce que vous voulez ?

 

Un sourire malsain c'était peint sur le visage de l'homme. Il la regardait avec convoitise. La jeune fille frissonna. Elle inspira profondément, tentant de retenir les tremblements de ses bras et les larmes qu'elle sentait monter. Il s'approchait, doucement mais avec une certaine assurance. Il tendit un bras vers celui de Johanna.

 

-Tu es la Sirène, je ne te tuerais pas, tu es bien trop précieuse.

 

La petite eut un mouvement de recul alors qu'il allait empoigner son avant bras. Elle fit quelques pas en arrière, puis se retourna et couru aussi vite qu'elle le pouvait. 

Screenshot-383

Il la suivait, il courait plus vite. Il criait des obscénités, alors que Johanna perdait du terrain. 

Screenshot-384

Sa vue se brouilla de larmes et elle se haït elle-même et son don avec.

 

-Par ici !

Screenshot-385

 

Le cri venait de sa gauche. Une voix de femme que Johanna suivit dans réfléchir. La femme se tenait devant l'entrée de chez elle. 

Screenshot-386

Elle fit signe à Johanna de rentrer dans la petite maison. Arrivée à la porte, la jeune fille se tourna vers sa sauveuse. Elle vit alors l'homme qui la poursuivait stoppé dans son élan, incapable de bouger d'autres muscles que ceux de son visage. 

Screenshot-388

La femme avait le regard concentré sur celui-ci. Johanna n'assista pas à la fin de la scène, elle entra dans la maisonnette où elle laissa enfin ses larmes s'écouler. Bientôt, la porte s'ouvrit sur la femme. Elle n'avait que 5 ou 6 ans de plus que Johanna. Ses yeux trop bleus étaient mis en valeur par la robe turquoise qu'elle portait. La jeune fille fit un pas en arrière, effrayé par les pouvoirs de la femme. 

Screenshot-389

-N'ait pas peur, je veux juste t'aider. Je m'appelle Sybille, et toi et moi possédons des dons hors du communs. Je me trompe, Sirène ?

 

L'enfant essuya ses larmes d'un revers de manche.

 

-Johanna. Tu l'as....

-Je l'ai juste fait fuir. Mon don paraît plus dangereux que le tiens, mais ce n'est pourtant pas le cas, je peux juste immobiliser les gens.

Screenshot-390

Sybille s'approcha de Johanna et passa sa main sur sa joue encore humide.

 

-Tu sais, j'en connais d'autres, des femmes comme nous. On peut s’entraider, tu sais. Si tu veux, viens demain à la librairie de la grande place. Je te présenterais à Uinen, notre cheffe. Elle est une elfe, elle organise aussi nos rapports avec les autres espèces contraintes de se cacher.

 

Johanna n'avait pas donné sa réponse. Elle était rentrée chez elle et s'était couchée. Cependant, elle n'avait pas trouvé le sommeil, bien trop occupée à tergiverser sur le rendez vous du lendemain. Elle avait l'étrange pressentiment qu'elle devait se tenir à l'écart de ces gens. Mais ce qui lui était arrivé le jour même ne manquerait pas de se reproduire, et seule, elle était une proie facile. Aussi, le lendemain, elle retrouva Sybille à la librairie, dont elle semblait être responsable. Elle la suivie dans une arrière pièce où se trouvait une drôle de grande femme à la peau verdâtre et aux longues oreilles. C'était la première fois que Johanna voyait une elfe.

Screenshot-392

 Les contes disaient qu'ils étaient partis en même temps que les Dieux et les dragons, mais cela était visiblement faux. Uinen se présenta auprès de la Sirène. 

Screenshot-393

Elle menait la discussion avec un grand sérieux. Elle lui expliqua que l'homme qui l'avait suivi était un chasseur de sorcière. Bientôt, elle en vint à parler de sa recherche d'une porte parole auprès des humains, afin d'obtenir une défense pour les femmes dotés de dons. Il lui semblait que la Sirène était faite pour ce rôle : jeune et innocente, inoffensive et malgré tout intimidante lorsqu'elle faisait résonner sa voix grave et chantante.

Screenshot-394

 

La jeune femme accepta le rôle qu'on lui confiait. Elle fût conduite par Sybille et par sa mère le soir même à la demeure royale, qui se situait au centre du pays. Le bâtiment était imposant et impressionnant. 

Screenshot-398

Il était posté en hauteur, si bien que des jardins, on avait une vue imprenable sur Dragon Valley. Johanna sentit la main de sa mère agripper la sienne. Elle se tourna alors pour se blottir contre elle. 

Screenshot-396

-Ca va aller, maman.

-Je sais, ma fille. Je suis fière de toi.

 

L'audience demandée par la jeune fille ne lui fut obtenue que une heure plus tard, si bien qu'elle eut tout le loisir de découvrir la décoration riche des couloirs du château. Enfin, Sybille et elle furent conduites dans la salle du trône. 

Screenshot-399

Le roi était un homme aux cheveux blanchissant. On le savait veuf depuis quelques ans et sans héritier. Il y avait donc pour lui de quoi se faire des cheveux blancs. Enfoncé dans son siège, il semblait donner bien peu d'importance à l'enfant qui s'avançait, s'efforçant de se tenir droite.

Screenshot-400

-Quoi ?

 

Un seul mot empli de dédain avait traverser la bouche du monarque. Johanna prit son inspiration et déclara :

Screenshot-401

-Je viens demander de l'aide à mon roi et protecteur, majesté. Je me nomme Johanna, mais on me connaît en tant que « la Sirène ». Je possède un don, majesté, et cela fait de moi et de mes semblables des victimes.

 

Le roi poussa un soupir puis s'avança sur son siège, dévisageant la jeune fille des pieds à la tête.

 

-« La Sirène » ? Vous êtes l'enfant dont le chant envoûte ?

Screenshot-407

-Oui, majesté.

 

En observant Johanna, il voyait une source d'amusement infinie, ainsi qu'un nouvel objet de troc avec les pays voisins, ceux qui prospéraient encore. Johanna serait un trésor inestimable s'il parvenait à l'obtenir pour lui et lui seul, tant sa voix résonnait en vous et vous transportait. Il s'était une fois déplacé en personne, se mêlant à la foule, pour entendre chanter la Sirène. Malheureusement, la foule ne pouvait pas toujours loger dans la petite taverne, et il avait dû se contenter d'entendre la voix. Maintenant, il voyait la fille devant lui, et elle paraissait emprunte d'une beauté aussi envoûtante que l'était sa voix. Il pourrait facilement la déguiser et la faire chanter pour les dirigeants des pays alentours, en échange de vivres ou de richesses. Ainsi en vint-il à formuler sa pensée :

 

 

-Je veux bien jurer de protéger chacune de vous, je peux accepter de créer des bâtiments où elles pourront trouver refuge, ainsi que d'envoyer des patrouilles dans les zones qui représentent des dangers pour ces femmes. Mais je ne peux faire cela gratuitement. Je ferais tout cela si la Sirène se livre à moi. Elle sera mon bien, et je protégerais ses semblables.

Screenshot-405

Johanna fut horrifiée de cette proposition. Elle se tourna vers Sybille, qui acquiesça, les yeux fermés. C'était la seule solution qui s'offrait à elles, et Johanna dû s'y résigner. Alors que Sybille fut éconduite, les gardes emmenèrent Johanna dans une cellule où la jeune fille tomba à genou, en pleurs. Elle doutait de revoir un jour l'extérieur. Elle était loin d'être sotte, elle savait ce que le roi voulait faire d'elle.

Screenshot-409

 



 

Bonzouuuuur!!! 

Cet episode devait se centrer sur Isaac (sisi, puisque j'vous l'dis). Mais le prochain chapitre (sur Johanna, donc), étant un peu long, j'ai décidé d'intégrer le début du flash back de Johanna au chapitre d'Isaac. 

Voilà. Donc on sait enfin ce qu'est devenu Isaac, le petit ami de Riley. Et la pauvre n'est pas prête de s'en remettre! 

Allez Kalou, tu les as trouvé, les deux noms qui viennent de Once Upon A Time? Hihi, ils sont vraiment des personnages secondaires, mais ils en sont quand même: Isaac, l'Auteur. Ce personnage si détestable qu'on a tous eu vite fait de l'oublier, non? Et Johanna, l'adorable nourrice de la jeune blanche neige. Voilà pour les prénoms de OUAT :) 

isaac johanna

A vrai dire, Johanna a une deuxième origine, mais je vous raconterais ça au prochain chapitre :) Pour l'instant, je vais vous parler de Uinen, l'elfe. Uinen, il semblerait que cela signifie "la Tisseuse" en elfique (je ne connais pas la fiabilité de cette information, hein....). C'est parce que c'est elle qui est chargée de tisser les liens entre les peuples.

 

Voilà pour cette fois :) J'imagine qu'une légère explication de ce qu'est Sfagí pourra vous être utile, mais on verra ça une prochaine fois ;) mystèèèèère!!!

See you soon ;)