Emil attendait son bus, à la gare de Twinbrook. Le temps s'était terriblement rafraîchit, et l'orage menaçait. « Chouette, ça commence bien, les vacances.... ». Encore en débardeur, la jeune fille attrapa le premier pull à sa porté dans sa valise. Ses cheveux devinrent électrique lorsqu'elle passa celui-ci. Décidément, elle n'était pas en veine. Le bus venait d’apparaître dans l'angle de la rue. A cet instant, la pluie commença à tomber, doucement.

Dix minutes plus tard, la jeune fille fut déposée à son arrêt. Elle n'avait plus que la rue à remonter. Bientôt, elle aperçu au loin la maison de ses grands-parents.

Screenshot-38

Elle s'arrêta un instant devant le portail. Elle avait tellement changé, la petite Emil, elle avait peur qu'on ne la reconnaisse pas. Cela était-il possible ? Elle poussa la grille et s'avança dans l'allée. Elle prit la peine de toquer à la porte. Pourquoi faire ? Elle savait très bien que la maison était si grande qu'on ne l'entendrait pas. Elle poussa donc la porte.

 

-Y'a quelqu'un ? … Mamie ?

 

Une tête grisonnante surgit de la porte qui menait à la bibliothèque.

 

-Seigneur-Sim, Emil ? C'est toi mon petit ? Tu es splendide, très … Belle ? Oui, belle, fantastiquement belle !

 

Étrange réflexe, Emil fit un salut militaire, créant un sourire sur le visage de sa grand mère. 

Screenshot-39

Celle-ci s'avançait lentement, tout en parlant, croisant ses longs doigts, paume contre paume. Quand était-elle devenue anxieuse ? Emil ne savait pas trop où se placer, elle était étrangement mal à l'aise. Une nouvelle tête grise apparue, depuis la salle à manger : Tibor !

Screenshot-41

 D'un faux air bougon, il lança :

 

-Eh bah alors, vieille peau, t'attends quoi pour embrasser ta petite fille ? Si tu le fais pas, c'est moi qui le fait.

 

C'est alors seulement que les bras de Kanru se fermèrent autour d'Emil, comme si elle avait enfin obtenu l'autorisation de le faire. 

Screenshot-44

Emil se rappela : Kanru n'enlaçait pas Kerry, pour différentes raisons, dont le fait que la mère de la jeune fille ait été si... particulière. De fait, Emil s'attendait même à voir son état empiré. Kanru n'enlaçait même quasiment personne. Cette dernière profitait de ce moment qui lui était enfin donné. Elle sentait les cheveux de la petite, se remémorant tous les souvenirs que cela portait, avant le départ de l'enfant. C'est comme si Emil lui avait été enlevée le jour où Kerry avait quitté Twinbrook. Kanru mit fin à l'étreinte.

 

-Emil, il faut que tu nous racontes tout ! Tu nous as tellement manqué, ma petite.

 

Emil s'avança dans la pièce principale. Avait-elle rétrécie, depuis son dernier passage ? Le vieil aquarium, fidèlement à sa place dans le mur, attira l'attention d'Emil. Elle voulait voir ce qui s'agitait derrière. 

Screenshot-46

Elle y vit une jeune femme blonde, à la peau mate tenir un petit garçon au visage rond par la main.

 

-Ah, c'est vrai, Emil, tu ne connais pas Samanta !

-C'est elle ?

-Elle est la fiancée de Colyn. Et là c'est son fils, Ziggy. Et dans le berceau, c'est ton cousin.

-J'ai un cousin ? Enfin, je veux dire, je connais Zéphyr, et je me souviens de Youssef !

-Les fils d'Amaro et Venus ? Oh, oui ! Tu ne savais pas non plus qu'ils ont une petite sœur, à présent ? Elle est née peu après votre départ, elle à 4 ans, maintenant. C'est la petite Marilyn. Et lui, il s'appèle Solem, il est né il y a 3 mois.

-Marilyn et Solem... Et maman ?

-Kerry vit chez Amaro, depuis qu'elle s'est disputée avec Samanta, une semaine après son retour. Oh ! Mon téléphone sonne, c'est mon patron, excusez moi.

Screenshot-50

-Elles se sont disputées à quelle sujet ?

-Oh, tu sais, ta mère, c'est ta mère... Elle ne supportait pas pas Ziggy, et ça à vexé Samanta, et puis Samanta a commencé à lui faire des reproches...

-Je vois, sans surprises, en fait...

-Je suis rentré !!

 

Une nouvelle voix provenait de l'entrée de la maison. Tibor se leva, et Emil fit de même, à sa suite. Un jeune homme fit son apparition. Il fut à peine surprit de voir Emil dans la salle à manger. Il fit son plus grand sourire. Emil le voyait comme il était dans ses souvenirs : L'éternel bonnet d'adolescent, le pull rouge, le sourire tordu et le regard malicieux, comme si il savait toujours tout.

Screenshot-81

-Salut, la belle ! Ça fait plaisir de te voir ! Dis moi, tu en as fait quoi du petit bonhomme que tu étais ? Allez, viens, je te présente à ma petite famille !

 

Il lui attrapa le bras et l’entraîna à sa suite, dans la nursery.

 

-Salut mes chéris ! Samy, je te présente ma nièce, Emil ! Enfin, Emily... Mais on l'appelle Emil !

-Ah ? Bonjour Emil ! Ziggy, chaton, tu dis bonjour à Emil !

Screenshot-83

Le petit garçon cacha son visage dans les cheveux de sa mère, timide. Emil s'approcha du lit à barreau.

Screenshot-84

-Et ça, c'est Solem, notre fils !

-Et Ziggy, c'est pas votre fils ?

 

La grande blonde prit la parole.

 

-Non, Ziggy est mon fils, j'étais enceinte quand Colyn était mon élève.

-Ton... élève ?

-Ah oui...

 

Elle rougit, gênée, mais Colyn vint à son secours.

 

-Ouaip, c'est mon meilleur exploit, à la fac ! J'ai réussit à séduire ma prof de TD ! C'est quand même classe, avoue ?

-Bah, euuh....

Screenshot-86

-Je me suis même fait virer du campus, pour elle ! Si ça c'est pas de l'amour !

 

Le jeune homme lança un clin d'oeil à sa compagne avant de pouffer de rire.

 

-Attends, t'as vraiment été viré ?

-Bah oui ! C'est interdit, de sortir avec son prof ! Du coup j'ai jamais eu mon diplôme !

 

Ce fait semblait embêter le jeune homme, qui avait dû faire beaucoup de plonge avant de pouvoir accéder à son rêve de cuisine, mais la rouquine s'amusait beaucoup de ce fait.

Screenshot-87

 Elle s'excusa de son départ, mais elle mourrait d'impatiente de revoir sa mère. Tibor se proposa de la conduire jusque chez Amaro, ce qu'elle accepta volontiers.

 

La petite maison de son oncle était vraiment charmante. Des plantes escaladaient la façade. Emil toqua à la porte, ce après quoi elle entendit « entrez ». Elle poussa la porte, passa la tête et se trouva face à 3 marches, qui montaient au niveau d'un couloir contenant une ouverture de chaque côté, vers le salon et vers une bibliothèque, une porte, un escalier et enfin une dernière ouverture de laquelle surgit Venus. Elle enfilait des gants, sans doute pour sculpter. Emil se souvenait de cette passion qu'avait sa tante pour la sculpture.

Screenshot-53

-Je peux vous aider ?

 

Elle ne la reconnaissait pas. Emil n'en fut pas vexée, elle s'y attendait un peu. Elle s'avança vers ce qui semblait être la cuisine.

Screenshot-54

-C'est moi, Emil !

-Emil ? Comme tu es grande ! AMARO, Amaro, lâche tes outils ! 

Screenshot-58

Entendant son nom, l'homme surgit en courant de la porte au fond du couloir. Il attendait sa visite depuis un bon bout de temps. Quand il vu la jeune fille, il n'eut aucune hésitation en allant l'embrasser sur le front.

Screenshot-59

-Emil ! J'en reviens pas de comment t'as grandit ! La vache ! J'ai l'impression de voir une photo de ma mère plus jeune... Avec une peau plus claire, bien sûr ! Comment tu vas ?

-Bien, tonton, ça va !

-Aaaah, je suis trop content de te voir ! Tu tombes bien ! Tout le monde est à la maison ! Tu vas pouvoir voir tes cousins ! Oh, et Marilyn aussi ! Tu la connais pas ! Et y a ta mère, aussi !

-Comment elle va ?

 

D'un coup, Amaro calma son enthousiasme et se mit à chuchoter.

 

-Bah, je pourrais pas dire qu'elle va particulièrement mal, mais elle est plus du tout la même, depuis que ton père est mort...

-Elle est comme elle était à son retour ?

-Plus silencieuse encore ! Mais étonnement, elle adore Marilyn ! 'faut dire qu'elle te ressemble un peu, elle rigole tout le temps, cette petite, et elle est très curieuse ! Comme toi à son âge !

-Je voudrais bien la voir, après !

Screenshot-60

-Bien sur ! Mais file voir Kerry ! Elle est dans le bureau, on l'a aménagé en chambre, pour elle ! Oh, et tu resteras bien manger, ce soir ?

 

Suivant la direction indiquée par son oncle, Emil s'approcha de ce qu'elle avait prit pour une bibliothèque.

Screenshot-55

La pièce n'avait pas de porte, elle n'était pas prévue pour accueillir une chambre, cependant, un grand lit y était placé, couvert d'une couverture en laine démodée. On aurait dit que cette salle n'avait jamais fini d'être installée : Des cartons remplissaient les étagères et il n'y avait aucune décoration. Autrement dit, la salle était très froide. Au fond de celle ci, Kerry tournait le dos à Emil qu'elle n'avait pas vu, regardant par la fenêtre. Finalement, cette chambre ressemblait étonnement à la mère de la rouquine. Emil s'approcha lentement, et prit place en retrait, à la droite de sa mère. 

Screenshot-57

De là, elle voyait sa cicatrice, toujours bien visible sur sa joue, ses longs cheveux noirs, secs, qui se collaient éternellement à la peau fragile de la cicatrice, et surtout, elle voyait le regard de sa mère, vide, comme si elle se contemplait de l'intérieur. Que pouvait-elle bien penser ?

 

-Maman ?

Screenshot-64

Kerry se tourna et regarda le visage de son enfant, jusqu'à ce que cette dernière se jette dans ses bras. D'abord prise de surprise, elle rougit de ce geste d'affection, mais finit à son tour par enlacer la jeune fille. Une larme coula de son œil valide. 

Screenshot-61

-Me fais pas peur comme ça maman, comme tu m'as regardée, j'ai cru que tu m'avais oubliée !

 

Kerry ne répondit pas, mais esquissa un sourire.

 

-Tu n'as pas changée, maman. Je crois quand même que j'espérais que tu me parles... Je sais comment tu es, mais tu sais, ta voix me manque, maman.

 

Kerry baissa les yeux comme une enfant qui recevait une leçon. Elle leva son bras vers le visage d'Emil, pour poser sa main sur la joue de son enfant, mais Emil la repoussa. Ce geste, pourtant sans méchanceté, attrista Kerry.

Screenshot-65

-Ecoute, je vais voir mes cousins un peu, et on mange ici. Après, j'aimerais que tu viennes avec moi à la Rhéa, au moins le temps des vacances !

 

Emil se déplaça seulement d'une pièce, vers le salon, où elle avait aperçu une tête curieuse.

 

Screenshot-72

-Woah, t'y vas pas de main morte, avec ta mère !

-Ahah, faudrait pas qu'elle se laisse aller !

-Ah bah, aucune chance, là !

-C'est dingue ce que tu as changé, Zéphyr !

Screenshot-69

-Parle pour toi, mon vieux... ma vieille.... Bref, t'es grave plus « Emil », là, cousine « Emily » à fait son arrivée à quel moment ? C'est ouf, je te connais toujours ?

-En même temps que la puberté, abrutis !

-Ah bah non ! T'as pas changé !

-Jamais d'la vie ! Et toi ?

-Pourquoi j'aurais changé ? Parce que, franchement, j'aurais pu devenir... Genre mature, tout ça tout ça, en m'occupant de ma petite sœur et tout, puis finalement, ta mère m'a bien arrangée en arrivant et en s'occupant de la petite !

Screenshot-73

-Rassure-moi, tu harcèles plus les autres enfants pour qu'ils jouent à chat avec toi ?

-Quoi ? Tu te rappelles de ça ?

-Héhé...

 

La discussion était toujours facile, avec Zéphyr. Ce garçon saurait parfaitement bien se décrire s'il avait à le faire : Immature, sincère, direct, et grand fan de basket. Il n'avait d'ailleurs pas l'intention de changer ! Très vite, Emil dû mettre court à la discussion. 

Screenshot-70

Elle souhaitait trouver Youssef et Marilyn avant le repas. Cela ne fut d'ailleurs pas très dur, ils étaient dans la chambre que partageaient Youssef et Zéphyr, en train de jouer avec un des jeux de Youssef. Après s'être présentée, Emil s'assit un moment avec eux.

Screenshot-74

Youssef était un garçon timide mais souriant, et malgré son apparente maladresse, il prenait grand soin de sa petite sœur.

Screenshot-75

 Marilyn semblait avoir trouvé en la personne d'Emil sa nouvelle amie. Elle lui tendait chacun des blocs, puis lui indiquait où elle devait les placer. Emil remarqua vite que la petite ne voulait pas être contrariée sur ses choix. « Tétue, donc. ». 

Screenshot-77

Ce défaut était tout de suite oublié grâce à son grand sourire et ses questions d'enfants, toujours directes, auxquelles Emil répondait, une à une. Son oncle avait raison, Marilyn et Emil se ressemblaient beaucoup. L'enfant n'hésitait pas à prendre un ton accusateur lorsqu'elle posait ses questions.

 

-Eh, et pourquoi t'es ici, toi ?

-Pourquoi ? T'es pas contente ?

-Bah … Si... Je suis pas pas-contente, mais toi, t'habite pas ici, et papa il dit que les gens qui habitent pas ici, ils ont pas à entrer dans la chambre des autres !

Screenshot-78

 

-Mais moi je suis de ta famille !

-Pourquoi je te connais pas ?

-Avant, j'habitais loin, et après je suis partie dans une...

-Tiens, prends le cube !

-...

-Et là, il va à côté de lui !... Non, dans l'autre côté !

-Comme ça ?

-Oui !

-Mais c'est plus jolie dans l'autre sens !

-Non, c'est mieux comme ça !

-D'accord, je vais aider ta maman et ton papa à préparer le repas !

-D'accord ….

 

Emil fit un sourire amical à Youssef, puis s'approcha de la porte.

 

-Attends, Emi, Emi !

-Emi-"l" ! Oui ?

-Je veux pas des haricots verts ce soir, et pas des carottes !

 

Emil quitta la chambre. Marilyn était très fatigante, bavarde qu'elle était, mais Emil l'adorait déjà. Une pensée lui vient à la tête : Marilyn pouvait-elle être une sorcière ? Hériter d'un don par les gènes de son père ? Cette pensée fut suivie du désagréable souvenir des avertissements d'Ariane. Elle chassa au plus vite ces pensées de sa tête, et se concentra sur le simple fait de passer une bonne soirée.

 

Les vacances passèrent plus vite que prévu, puisqu'Emil était bien occupée par le fait de revoir ses anciens amis, de l'école. Ils eurent tous l'immense surprise de découvrir que leur ami d'enfance était en faite une fille. Certains le prirent mal et partirent, les autres restèrent, curieux d'en savoir plus. Emil, cependant, ne leur dit rien. Au fur et à mesure du temps qu'elle passait à la Rhéa, elle allait fouiller dans les armoires et les bibelots à la recherche de la mémoire contenue dans les objets. C'est ainsi qu'Emil découvrit en flash-back le jour où Colyn avait décidé à la fois de présenter Samanta à ses parents, de l'installer, un peu par la force, à la Rhéa, et de la demander en mariage.

Screenshot-12

Samanta était sur le point d'accoucher, à l'époque, et elle n'accoucherait pas d'un enfant de Colyn, ce qui créa un blocage chez Kanru. Leurs relation avaient d'abord été difficile, Kanru accusant Samanta de profiter de Colyn, mais elles avaient finit par apprendre à se connaître, et lorsque Solem fut annoncé, Kanru était la plus heureuse des grands-mère, malgré l'apparente froideur que présentait Kerry, nouvellement arrivée, pour Samanta et ses enfants. Le clash n'avait pas tardé à arriver.

La naissance de Solem avait été l'occasion d'une grande fête.

Screenshot-16

 Emil savait cela grâce à un vase qui trônait dans l'entrée. Elle aurait souhaité être là, ou tout du moins en être prévenu.

Screenshot-111

La jeune fille avait investi l'ancienne chambre de son oncle.

Screenshot-115

Entre deux flash-backs, elle jouait au jeux vidéos avec Colyn et Tibor, et visitait les salles de la maison qu'elle ne connaissait pas. C'est ainsi qu'elle se prit à imaginer un mariage dans la magnifique chapelle de la Rhéa.

Screenshot-121

Un soir, prise d'un élan de nostalgie, elle se rendit sur le terrain de son ancienne maison, aujourd'hui habitée par des inconnus. 

Screenshot-123

C'était tellement étrange, d'être là, 5 ans après. Son père lui manquait, alors en rentrant, elle se rendit directement au cimetière où son père avait été enterré. Ca aussi, elle n'avait pas été là.

 

Screenshot-125

-Salut papa... C'est pas un peu ridicule de parler à une pierre ? T'en aurais dit quoi, toi, tout psychologue que tu étais ? Tu permets, je m'assois... 

Screenshot-126

-Mamie allume les bougies tout les soirs... Elle est marrante, mais j'y vois pas un grand intérêt ! Pas plus que le fait d'avoir un cimetière dans le jardin, en fait, c'est bizarre ! Tu crois pas que les Gacyles sont assez bizarres comme ça ?

Screenshot-127

 -Bon, je vais pas traîner, j'ai pas envie qu'on me voit. J'dis quoi ? Au revoir ? Je raccroches ?

Screenshot-129

Les vacances allaient se terminer, mais Emil savait qu'elle ne pouvait pas partir sans avoir parlé à sa mère et sa grand mère de la situation, à l'Académie.

Screenshot-89

Elle les réuni donc dans le salon, alors que les autres habitants de la Rhéa étaient occupés. 

Screenshot-96

Elle leur expliqua tout ce qu'elle savait : le vaudouisme, qui était Cynad, le lien qu'elle avait avec la mort de son père, la guerre que menait les deux camps... Kerry se sentit alors menacée. 

Screenshot-99

Elle se souvenait parfaitement de cette femme en noir qui avait manqué de peu de rendre son enfant orpheline. Kanru, elle, attribua plutôt à sa mère la pratique du vaudou.

 

-Mais du coup, mamie, c'est Hind qui t'a appris la magie ?

Screenshot-94

-Oui, pourquoi ?

-Si elle était vaudou, est-ce que ça fait de toi une vaudou aussi ?

-Je suppose... En tout cas, je n'ai jamais appris à utiliser ma magie autrement.

-Tu t'en sers, de ta magie ?

-Certainement pas ! Je refuse de me rabaisser à cela !

Screenshot-98

« Se rabaisser », ce n'était sûrement pas la meilleure tournure de phrase. Si Kerry avait été largement traumatisée par l'usage de ses pouvoirs, Emil, elle, adorait cette force qu'elle avait en elle. Cette phrase ne pouvait que l'offenser.

 

-Emil, je voulais juste dire que je ne garde pas un très bon souvenir des fois où j'ai utilisé la magie... Mais tu sais, c'est une très bonne chose, que tu sois si à l'aise avec la pratique de la sorcellerie. Tu as bien raison.

-... Ouai, je sais. Bon ! J'ai pas fini ma valise, faut que je me dépêche !

Screenshot-97

La jeune rouquine disparu en courant vers la chambre qu'elle logeait, laissant ses deux aînées dans le salon.

Screenshot-101

-Bah dis-donc, elle est sacrément vive ta petite ! … Il faut quand même avouer que par bien plus d'un aspect, elle ressemble à son père.

 

Kerry esquissa un léger sourire.

 



Fin des vacances, les enfants!

Bon, c'était une sorte de petit bonus cet épisode, et puis il s'était passé tant de choses à la Rhéa que je devais vous tenir au courant :3

A partir de maintenant, on va passer un bon moment sans revenir à la Rhéa, je crois :) et je crois aussi que de grandes choses vont se passer! 

Je n'ai mis aucunes photos de la fête de la naissance de Solem, mais je voulais vous montrer Kanru, parce que même à son âge, elle reste splendide!

Screenshot-18

D'ailleurs, en parlant de la belle rousse (enfin, anciennement rousse... Maintenant, Emily à reprit le flambeau!), elle nous ramène le jackpot pour les fêtes de fin d'année :DScreenshot-17

Les nains vont bien, même si on ne les voit pas beaucoup à l'image! Paquou espionne Colyn qui cuisine...
Screenshot-28... Et tout le monde se donne rendez vous de nuit pour accompagner Kerry pêcher!

Screenshot-35

J'ai aussi découvert une fonctionnalité du jeu que j'ignorais: On peut s'assoir sur le rebord des baignoires!Screenshot-36

 

Voici bébé Ziggy!Screenshot-37

Et ça c'est Amaro et Kerry...Screenshot-49Ils passent le plus claire de leur temps à regarder la télé! ^^

 

Bon, c'est l'heure du point prénom :3 Zéphyr, Youssef et Marylin, j'ai pas vraiment eu mon mot à dire! Du côté de Samanta, son fils Ziggy s'appelle comme ça parce que... Bah j'aime bien, même si ça fait un peu bizarre, comme prénom, un peu nom d'animal, il faut l'admettre! 

Pour Solem, ça vient de Absolem! Vous voyez? ... Allez, un petit effort! ....Non? C'est la chenille d'Alice au pays des merveilles! Mouais, j'ai encore du mal à associer ce bout de chou à une vieille chenille bleue, c'est vrai...

Sur ce, on se dit à la prochaine, pour un peu plus d'action!