Salut!

(fantaisie du jour, bonjour!)

Pour la suite de cette histoire, j'ai choisi d'opter pour une narration, je ne sais pas si je garderais, on verra :) Je tiens à m'escuser, parce que mes photos sont sombres, mal prises, pas belles et tout ce que vous voulez... J'ai eu quelques imprévus avec ce chapitre! M'enfin, bonne lecture!

 

happy birthday

De plus, hier était un jour spécial: C'etait les 1 an du blog, et de mes Gacyle!!!!!!! :D happy birthday to Lindsey!!!! Voilà, désolée de mon retard, et désolée de ne rien faire de très grandiose, mais je suis plutot très prise par mes études, alors à présent, chaque chapitre prendra le temps qu'il lui faudra pour paraitre, même si ça peut faire une attente de plus d'un mois!

Enjoy :3 (ou du moins, essayer de pas être trop malheureux en lisant, hein!)



 

Dans les chapitres précédents: Kanru est désormais fiancée à Tibor, qui est venu vivre a la maison avec sa fille, Venus. Le nouveau couple attend déjà un enfant!
Kerry, s'étant disputée avec Lily, son amie d'enfance, souffre de plus en plus de la solitude. Malgrés cela, devenu adolescente, elle tombe amoureuse de Thomas, l'un des amis de son jumeau, Amaro. Seulement un soir, le jeune Thomas invite notre belle Kerry à une fête douteuse dans une gare désaffectée. La jeune fille cède à la tentation...

 

 

 

Screenshot-193

Kerry arriva finallement à la gare abandonnée de Twinbrook. Les barrières avaient été forcé, le grillage laissait passer une largeur à peine suffisante pour un homme adulte moyen, mais Kerry n'eut aucun mal à s'y faufiler, Thomas sur ses talons. Inévitablement, elle était heureuse d'avoir été invitée par Thomas, qu'elle aimait, ça pouvait se lire dans son regard. Ils approchèrent la porte d'entrée. Thomas poussa légèrement la porte et fit signe à Kerry de passer devant, ce qu'elle fit aussitôt.

 

Le grand hall de la gare acceuillait une dizaine de jeunes fétard. 

Quand Kerry parcouru la foule du regard, elle croisa celui d'une jeune fille, blonde, le teint foncé, les yeux bleu perçant à travers notre jeune Kerry jusqu'à ce que la petite Gacyle laisse échapper dans une brève respiration :

 

« Lily... »

 

La dénommé s'approcha d'elle et l'incita à se mettre dans un coin de la salle, sous le regard amusé des autres personnes.

Screenshot-192

 

 

« Salut Kerry ! Ca faisait un bail depuis la dernière fois que j'ai vu ta petite bouille ! Ecoute, on s'est dit que se serait marrant de t'inviter, tu vois, pour que tout soit clair... Tu es la honte de notre classe, non, de notre école. Tu es toujours seule, tu n'as pas d'amis et tu t'accroches désespérement à ce pauvre Thomas »

Kerry tourna la tête vers la personne citée. Lui aussi appréciait le spectacle. Kerry bouillonait, petit à petit elle comprenait tout ce qui allait se passer. Les dès étaient jetés et la machine ne pouvait plus s'arrêter. Intérieurement, elle priait pour que son frêre arrive. Il saurait l'aider, il l'avait toujours fait ! Mais après tout, ne l'avait-il pas mise en garde ? Etait-ce là la punition pour ne pas avoir écouter Amaro ?

Screenshot-194

« -Kerry, aaaadorable petite Kerry... Je suis convaincue que tu ne connais pas ta propre histoire, je me trompe ? Il était une fois une gentille sorcière qui forma sa fille à la sorcellerie. Seulement la fille, vicieuse qu'elle était, se retourna contre la mère avec l'aide d'une sorte de Dieu après avoir donné naissance à la sorcière la plus puissante que ce monde puisse connaître et son frêre. C'est bon, t'as capté là ? Ta mère a tué ta grand mère !

-Non, ma grand mère avait....

-C'est ce que tu penses, bouffone ? Tu as tord... Entièrement tord ! » Lily, de son regard perçant, fixa les yeux effayés de Kerry un instant. « Kerry Kerry... Dans cette histoire, arrête de croire que tu fais partis des victimes, bordel !! La personne que ta mère a tué, c'était ma mère !!

-Tu es...

-Lilith ! Je suis Lilith sombre imbécile ! » Le blanc de ses yeux se remplis instantannement d'un noir des plus profond. 

Screenshot-195

«  Je suis Lilith, fille de Hind, descendante tout comme tu l'es de la mort elle même, deuxième plus grande sorcière de l'histoire et bien plus maître de mes pouvoirs que tu ne l'es. D'autant plus que tous ces gens qui t'entourent se sont reliés à ma cause, ainsi que bien d'autres : Tu as d'or et déjà été jugée coupable des crimes de ta famille. Par ta faute, j'ai perdu ma seule famille et été élevé par des bourgeois sans cervelle. Bien entendu, quand ils sont devenus une entrave pour moi, je les ai tués. Eux aussi sont morts par ta faute ! Ta punition est de rester seule. »

 

Kerry tenta d'articuler une phrase, mais sans même bouger, Lilith envoya la jeune fille au plafond avant de la laisser tomber au sol. 

Screenshot-197

La foule riait aux éclats, encourageait Lilith.

 

« Tu n'as plus le droit de nous adresser un mot ! A personne ! Tu es maintenant maudite ! »

 

Kerry, allongée contre le parquet pleurait. Elle était blessée, aussi bien à l'intérieur que physiquement. Elle sentait son coude saignant et sa cheville douleureuse. Mais avant tout, elle fulminait, elle était emplie de la plus grande des rages. D'un bond, faisant fit de ses douleurs, elle se redressa, faisant fasse à l'assemblée. Ses yeux devinrent blanc, les veines de ceux ci enflèrent de manièe qu'on ne savait plus vraiment s'ils étaient blanc ou rouge. 

Screenshot-199

D'un geste de sa part, tous furent projetés au plafond comme elle l'avait été, mais plus violement encore. Les corps douleureux retombaient au sol. Avançant sa main, Kerry força Lilith à se relever, d'un nouveau geste, plus sec, plus fort, et plus jouissif pour la jeune fille, Lilith s'écrasa contre le mur de brique, le fissurant par endroit.

Screenshot-198

 Son crâne produit un craquement des plus sinistre alors que le sang commençait à s'écouler sur elle. Dans la panique générale et les cris ambiants, le corps sans vie de Lilith tomba au sol. Son fantôme, rouge des pouvoirs qui la représentaient, fit un instant face à Kerry avant de disparaître.

Screenshot-204

 Elle seule avait pû la voir. Pendant un instant, Kerry avait ressentit de la compassion, mais ce qui dominait en elle était un soulagement intense qui l'effrayait. 

Screenshot-205

Avant que la foule n'est repris ses esprits, Kerry s'enfuie de la vieille gare en courant à toute jambe. 

En elle se mélaient d'horribles sentiments : Le doute que Lilith avait semé quant à l'histoire de sa famille, L'humiliation qui était attrocement douleureuse, la douleur de ses articulations blessés, la surprise du fait de ne ressentir aucune culpabilité, la peur de la solitude, la terreur envers ce pouvoir si puissant et incontrable, le besoins d'avoir son frêre prêt d'elle. Mais non, ce soir elle ne rentrerait pas. Et demain ? Elle l'ignorait.

 

A compter de ce soir là, et pendant les semaines qui suivirent, Amaro dû se faire à sa chambre vide lorsqu'il allait se coucher. Kanru apprit par cœur le répondeur de sa fille à force de l'appeler sans jamais obtenir de réponse. La police plus que jamais travailla à rechercher la jeune fille, disparut juste après l'assasinat de sa meilleure amie d'enfance. La famille entière, c'est à dire Vénus et Tibor comprit, pleurèrent l'absence de la jeune fille, qui demeurait introuvable.

Screenshot-209

 

 

 

 


 

*Kanru*

6 jours. 6 jours que personne n'a vu Kerry. C'est pourtant pas compliqué de trouver une jeune fille au cheveux entièrement tressés, habillé dans un style ethnique, dans la petite ville de Twinbrook ! Comment on était-on arrivés là ? Elle est simplement partie, un soir. Pendant que j'avais la tête dans la tuyauterie de la salle de bain, elle a dit « Maman, je sors avec des amis, pas la peine de m'attendre pour manger ! »... A bien y réfléchir, Amaro m'avait dit qu'elle était très solitaire. Qui donc étaient ces « amis » ?

Le contrecoup est important pour tout le monde. Amaro pleure tout le temps. C'est dûr de voir son bébé pleurer.... 

Screenshot-211

Je l'ai autorisé à ne pas aller en cours pendant quelques jours. Que puis-je faire d'autre ? Je sais qu'il sort le soir, en douce. Je suis convaincue qu'il part à la recherche de sa sœur. Mais ça me paraît quand même bien improbable qu'il ne la retrouve. Là encore, que puis-je y faire ?

Pour ma part, j'ai pris mon congé maternité un peu tôt, pour pouvoir avoir du temps pour moi. Mais je ne pense qu'à Kerry, et la famille entière en patit. Tibor est adorable. Il a pris un emploi de maître nageur en attendant que je puisse me remettre sur pied. Venus passe beaucoup de temps avec Amaro, mais Amaro la repousse tout le temps.

Et il y a ce bébé, qui arrive... Non, tu dois revenir avant qu'il soit là Kerry ! Comment pourrais-je avoir un nouvel enfant si je ne peux pas faire en sorte que les autres aille bien ? Olivia me viendra-t-elle en aide comme elle l'avait déjà fait ?

Kerry, mon enfant, ma chérie... Kerry... S'il te plait ma princesse, rentre à la maison. On t'attend tu sais, toute notre vie s'est mise en pause dans l'attente de ton retour. Ma petite fille, je t'aime tu sais... Reviens avec maman...


 

Les journaux parlaient à présent de la recherche de Kerry Gacyle. Pour eux, sa disparition avait un lien avec la mort de sa meilleure amie d'enfance. Pourtant, on ne l'accusait pas du meurtre de celle ci. Il paraissait évident que jamais la jeune fille n'aurait eut la force de frapper son amie dans le mur ainsi. A vrai dire, cette force était un mystère.

Les adolescents étaient sortis de la gare blessés, des os cassés. Il n'y avait aucun mort à déplorer si ce n'est celle de Lily, la jeune héritière de la famille assasinée quelques semaines auparavant. Pouvait-on parler de malédiction ?

Les témoins mentionnaient tous la sorcellerie. Ils disaient que la personne qui avait tué Lily était une sorcière. Personne ne prêtait crédit à de pareils enfantillages, surtout de la part d'adolescents traumatisés dont la plupart avaient consommés des substances illicites. Pourtant, deux fois fut mentionné le nom de Kerry Gacyle. « C'était Kerry, c'est elle la sorcière ». Les autres étaient bien trop effrayé qu'elle ne les tue, celon leurs propres dires.

Si personne ne faisait attention au charabia fantaisique des victimes, un lieutenant, lui, avait bien retenu l'évocation du nom de Gacyle. Ce nom lui rappelait quelque chose, mais quoi donc ? Ca datait d'avant qu'il ne soit muté à Twinbrook. Mais oui ! Cette femme qui avait disparut, à Elba Village, 16 ans plus tôt ! Elle avait été marié à un Gacyle, et les avait suivit après leur déménagement ! Quel était son nom ? Hind ! Hind Dayana !

 


 

* Kanru *

*DING *

« Oui ??

-Madame Gacyle ? »

C'est le lieutenant Stewart ! Il travail sur la disparition de ma fille ! Mon dieusim, faites qu'il ait du nouveau !!!

Screenshot-212

« -C'est moi ! Vous savez quelque chose ? Comment va ma fille ?

-Non madame, nous n'avons rien de nouveau, disons que je viens pour une visite de courtoisie... Comment allez-vous ? »

 

Quelle déception ! J'y ai cru, l'espace d'un instant je pensais que Kerry allait revenir à la maison.

 

« -S'il vous plait, lieutenant, ne posez pas de questions inutiles. Et vous pouvez garder votre compassion, croyez moi, j'en ai bien assez comme ça.

-Oui, je comprend, escusez moi. Je ne devrais pas vous en parler, mais nous avons d'étrange témoignages concernant le meurtre de cette jeune fille à la gare...

Screenshot-213

-Je vous l'ai déjà dit, Kerry et Lily n'étaient plus en contact.

-Je sais, mais... Certains des témoins ont mentionné le nom de votre fille ! Est-ce possible qu'elle fut à cette « fête » ? »

 

Comment ? Kanru était avec eux ?? Seigneur !

 

« -Je... Je suppose... Elle ne m'a pas dit où elle se rendait.

-* soupir * Les témoins parlent de sorcellerie.

-Pardon ? »

 

Merde.. Merde merde !!! Non ! Tout se dessine dans ma tête, c'est pas possible, pas Kerry !!! Je sais qu'elle est puissante, et qu'elle ne connait rien de ses pouvoirs, mais NON ! Pourquoi faut il toujours que tout s'abatte sur notre famille ?

D'un ton mal assuré, j'enchainais :

Screenshot-214

« -Voyons, c'est totalement stupide comme idée, enfin...

-Des enfantillages, n'est-il pas ? » Ajouta-t-il en riant.

Plus rassurée, je repris un ton normal :

« -Effectivement, mais je suis sûre qu'ils ne pensaient pas à mal, après tout, ce sont des adolescents, dieu sait ce qu'ils avaient pu fumer...

-Oui c'est vrai... Mais c'est que votre famille me chiffone quand même... Vous devez vous souvenir de la disparition de votre mère, peu après la naissance de vos enfants, non ?  

-Je... Que... Oui, oui bien sur, mais quel rapport ?? Enfin, permettez moi de ne pas comprendre...

-Simplement que votre famille me paraît bien maudite... Et personne n'a jamais songé à lancer un bulletin de recherche pour cette femme ?

-Mais enfin, je ne la connaissais pas, je ne l'avais jamais vu depuis ma naissance. Même mes frères n'en avaient que de vagues souvenirs, jusqu'au jour où elle a étranglé mon père... 

-Etranglement sans aucune marque de strangulation, par la même occasion ! J'ai d'ailleurs une bonne quantité de témoins affirmants votre proximité avec « Hind Dayana », l'année précédent sa disparition...

-Quoi ? Comment ça... Qui ?

-Eh bien, je ne suis pas supposé vous le dire, mais votre frère, Ajit, nous en a parlé... »

 

AJIT ! MERDE !!! Ajit, pourquoi as tu fais ça ? Que dire ??? Raaah, j'aurais dû tout lui raconter, après tout.. Je l'ai bien fait avec Thaï ! Mais c'est pas pareil, Thaï, je savais qu'il me ferait confiance ! MERDE, MERDE !

 

« -Alors Kanru ? Je vous trouve bien perplexe.. Que dites vous de cela ?

-Je.. Je ne comprend pas, je....

-Enfin, madame, réfléchissez donc à mieux que ça ! Une escuse enfin ! Trouvez quelque chose sur lequel je puisse débattre !

Screenshot-215

-...

-Non ? Dommage ! En attendant, je vous coffre en tant que principale suspecte dans la disparition de Hind Dayana, et de Kerry Gacyle. Tout ce que vous direz pourra etre retenu contre vous.

-NON ! Vous ne pouvez pas, non !! J'ai rien fait de mal, j'ai rien fait !!!! S'il vous plait, nooon!»

Sur ces mots, je m'écroulais en larme, et me laissa conduire par le lieutenant Stewart et deux de ses hommes vers leur voiture. Ce qu'il se passa dans la voiture par la suite? Eh bien... Le flot de mes larmes et de mes émotions m'empêche de bien me souvenir. Je sais juste qu'une fois arrivée au poste, j'ai dormi.